Accueil / Viticulture / Comment la taille tardive pourrait sauver des vignes du gel

Acrotonie
Comment la taille tardive pourrait sauver des vignes du gel

Les vignerons peuvent tailler une à deux semaines après le débourrement sans impact sur leur rendement final. Cela leur aurait permis de passer au travers de cette vague de froid. L'Institut Agro de Montpellier a fait des essais pour le vérifier.
Par Marion Bazireau Le 12 avril 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Comment la taille tardive pourrait sauver des vignes du gel
Un exemple d’acrotonie sur du grenache noir mi mars au domaine Royal de Jarras. - crédit photo : Alain Deloire
l

« Les champenois auraient pu tailler la semaine prochaine et sauver leur récolte du gel » assure Alain Deloire, professeur à l’Institut Agro de Montpellier. Sa collègue Anne Pellegrino et lui misent sur le concept d’acrotonie des sarments de vigne et conseillent de tailler après le débourrement.

« Sur un long sarment de vigne, entre 6 et 12 nœuds, et avant la taille, les bourgeons latents situés au sommet du sarment vont se développer en premier en inhibant quelques jours le développement des bourgeons de la base » indique Alain Deloire.

D’après des essais réalisés à SupAgro en 2020, on peut tailler jusqu’à 10 jours après la date « normale » de débourrement, soit 30 à 50% de débourrement observé, sans effets sur les autres stades phénologiques et sur le rendement final en raisins.

Pas la même fenêtre de tir dans tous les vignobles

Cette fenêtre peut varier de quelques jours en fonction du climat. « Après le débourrement, la croissance des rameaux primaires et la vitesse de développement des bourgeons latents dépend de la température moyenne journalière » explique Alain Deloire. Les réserves carbonées seront épuisées moins vite dans les régions fraîches.

« En Champagne, il faut plus de jours pour passer du stade pointe verte au stade 5 feuilles étalées que dans le Midi » illustre le professeur.

Ne pas prétailler ni coucher les sarments

Les vignerons qui voudront tenter l’expérience au printemps 2022 devront respecter quelques principes. Il ne faut pas prétailler. « L’acrotonie est efficace au-delà de 5 bourgeons par sarment, et l’idéal est d’en avoir au moins 8 » indique Alain Deloire, qui conseille également de ne pas coucher ou arquer les sarments. « Ils doivent rester en position verticale pour ne pas casser l’acrotonie ».

Il faudra aussi qu’ils aient les moyens logistiques de tailler l’ensemble de leur vignoble en quelques jours.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (5)
Gilbert Le 13 avril 2021 à 07:43:15
Cette technique existe depuis très longtemps on devrait toujours tailler après le 15-20 mars mais les viticulteurs se vantent de tailler toujours plus tôt et on ne peut pas tailler tous les vignobles en une semaine
Signaler ce contenu comme inapproprié
Pap Le 12 avril 2021 à 21:52:08
Mr Deloire et Mme Pellegrino doivent aussi savoir que lorsque l'on taille tardivement ,on casse obligatoirement des bourgeons en retirant les bois! Personnellement, j'aurais préféré une vision plus pragmatique de cet article. On peut gagner quelques jours de debourrement avec l'acrotonie en décalant le nettoyage de la baguettes de ses entre-coeur mais aucun vignobles n'a les moyens de tout tailler en quelques jours... Dire que les champenois auraient pu échapper au gel en utilisant cette méthode me semble un peu prétentieux et mal venu... Par contre, conclure en disant que cette méthode pouvait être appliquée à quelques parcelles très gélives, aurait donné du sens et de la crédibilité à l'article ! Bon courage à tous...
Signaler ce contenu comme inapproprié
Mick du 07 Le 12 avril 2021 à 19:34:02
Mais qu'est-ce qu'il faut pas lire ou entendre. Il faudrait m expliquer comment tailler 20 hectares de vignes en quelques jours, courbé la vigne après le débourrement sans faire sauter la moitiée de jeunes rameaux.c est beau sur papier mais irréaliste sur le terrain.
Signaler ce contenu comme inapproprié
Doudon Alain Le 12 avril 2021 à 19:31:15
Ça fait 20 ans que je fait cette pratique de taille , cela ne fonctionne pas toute les années , et on ne peut pas le faire sur toute l exploitation j ai 34 ha de vignes , je fait sur grenache , pretailler , cela fait deux de suite que je réussi , cette pratique , l an dernier j ai retailler , car les prépare a l avance je ne lesse que les sarments sélectionner long que je recoupe fin avril début mai , il n y as aucun impact sur la baisse de rendement , si vous voulez des conseils contacter moi ,
Signaler ce contenu comme inapproprié
Benji Le 12 avril 2021 à 13:11:32
Y sont trop forts les fonctionnaires et savent vraiment donner des leçons! Ils devraient expérimenter leurs logique à grandeur nature et non sur des micros parcelles ! Entre ces donneurs de leçons et les militant écolos parisiens ça en ferait du monde à nous montrer comment travailler,respecter les normes,protéger les insectes et les herbes savent ils que l’objectif est de produire une recolte et nourrir la population notre rémunération n’est pas financée par l’état!! Le bien être agricole et la production devrait être la priorité !!
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé