LE FIL

Bordeaux

Un président de cave coopérative met fin à ses jours

Mercredi 07 avril 2021 par Alexandre Abellan

La gendarmerie de La Réole a été informée ce vendredi à 10 heures du drame.
La gendarmerie de La Réole a été informée ce vendredi à 10 heures du drame. - crédit photo : La Girondaise
Le drame secoue le vignoble bordelais, dont les nerfs sont déjà à fleur de peau avec la détresse économique qui frappe durement le moral des familles vigneronnes.

Ce vendredi 2 avril dans la matinée, Dominique Dezellis, 46 ans, a mis fin à ses jours dans la cave coopérative de l'Entre-deux-Mers qu’il préside, La Girondaise (Dropt-sur-Gironde). Une enquête est en cours, notamment pour étudier les écrits trouvés sur les lieux du drame.

Alors que la situation économique du vignoble bordelais pèse sur le moral viticole, une source proche de l'enquête souligne qu’il est rare qu’un suicide ait une cause unique. « C’est un drame, nous sommes tous choqués, quelles que soient les raisons » confie un vigneron de la Réole. Pour lutter contre l’isolement des chefs d’exploitation stressés par la crise sanitaire, les méventes et les dettes, la Chambre d’Agriculture de Gironde a ouvert une cellule d’écoute : Agir Vite.

La Girondaise

Basé sur la commune de Morizès dans l’Entre-deux-Mers, Dominique Dezellis exploitait une propriété familiale ayant participé à la fondation de la Girondaise en 1933. Réunissant 45 adhérents pour 500 hectares de vignes en AOC Saint-Macaire et Bordeaux (dont Dominique Dezellis était délégué cantonal), la coopérative est certifiée Haute Valeur Environnementale (HVE) et préparait de nouveaux engagements pour une viticulture durable sous l’impulsion de son président.

La coopérative réunit son conseil d’administration ce 7 avril, les adhérents contactés ne souhaitent pas commenter la tragédie.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé