Accueil / Commerce/Gestion / Fleur Cardinale, le cru classé qui surfe la vague des éditions limitées
Fleur Cardinale, le cru classé qui surfe la vague des éditions limitées
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Saint-Émilion
Fleur Cardinale, le cru classé qui surfe la vague des éditions limitées

La propriété de la rive droite bordelaise doit augmenter son tirage de l’étiquette "surf session" pour répondre à une demande particulièrement forte des marchés.
Par Alexandre Abellan Le 10 mars 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Fleur Cardinale, le cru classé qui surfe la vague des éditions limitées
« C’est un succès, en témoignent les messages de surfeurs amateurs de vin qui adhérent au projet et se retrouvent dans leurs passions » témoigne Caroline Decoster. - crédit photo : Château Fleur Cardinale
B

is-repetita. Lancée ce début mars, la commercialisation des 1 500 magnums de l’édition limité "surf session" du château Fleur Cardinale (21,5 hectares de grand cru classé de Saint-Émilion) a été prise d’assaut par les négociants de la place de Bordeaux et leurs acheteurs. Pour répondre aux demandes, la propriété va rajouter 500 étiquettes, comme l’an passé à la sortie de sa première étiquette limitée, celle "hard-rock" (dont les 1 000 cols sont passés à 1 500 suite à la demande).

Sur ce millésime 2019, les codes traditionnels de l’étiquette du grand cru sont de nouveau détournés par la graphiste Lisa Wieland pour s’insérer dans un autre milieu. Ici le surf. Tel un Beach Boys des temps modernes, le chevalier des armoiries est ainsi tatoué, il arbore un collier de fleurs alors que des planches de surf remplacent les épées sur le blason, que le numéro de la bouteille est inscrit sur un combi volkswagen et que l’ambiance est particulièrement hawaïenne (fleurs tropicales, ananas, requin, coraux, coquillages…).

Univers a priori opposés

Mais comme l’an passé, cette alliance n’est pas gratuite, mais répond à la volonté de « faire cohabiter des univers a priori opposés : un grand cru classé de Saint- Émilion, perçu comme aristocratique, et le surf, qui affiche une attitude cool. Pourtant, ils partagent les mêmes valeurs » explique Caroline Decoster, la responsable marketing du château Fleur Cardinale

L’idée de cette cuvée spéciale est née à la lecture du Petit éloge du surf de Joël de Rosnay (2020, éditions les Pérégrines), faisant apparaître de nombreuses similarités : « l’humilité face à la nature, avec l’attente d’une vague qui, quand elle arrive n’est pas forcément celle attendue, et il faut s’y adapter » note Caroline Decoster, y voyant une quête similaire à celle du vigneron devant affronter un millésime plein d’incertitudes, du débourrement à la vendange.

Vente aux enchères

Cette cuvée limitée se double d’une production de deux planches de surf par l’ancien sommelier Damien Marly (reconvertit dans la création de planches avec la marque Chipiron Surfboards à Hossegor). L’une sera conservé au château, l’autre va être utilisée par le surfeur professionnel Vincent Duvignac avant d’être vendue aux enchères avec une caisse de vins par le site IdealWine. Le bénéfice de cette vente sera reversé à la Surfrider Foundation, une ONG de protection des océans.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé