Accueil / Viticulture / Les interprofessions viticoles de Bordeaux et Bergerac s'invitent chez les chercheurs

Vinopôle
Les interprofessions viticoles de Bordeaux et Bergerac s'invitent chez les chercheurs

La Chambre d'agriculture, l'Institut français de la vigne et du vin et l'Établissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricole ouvrent les portes du Vinopôle au Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux et à l'interprofession des vins de Bergerac et Duras.
Par Marion Bazireau Le 08 décembre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les interprofessions viticoles de Bordeaux et Bergerac s'invitent chez les chercheurs
Le Vinopôle du vignoble bordelais a ses locaux à Blanquefort. - crédit photo : Chambre d'agriculture de la Gironde
«

L’union fait la force et le Vinopôle compte bien mettre en application cet adage » indiquent ce 2 décembre la Chambre d’Agriculture de la Gironde, l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) et l’Établissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles Bordeaux-Gironde (EPLEFPA).

S'ils partagent des projets de recherche depuis des années, ces trois partenaires « officialisent » aujourd'hui leur collaboration et annoncent être rejoints par le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) et l’Interprofession des Vins de Bergerac et Duras (IVBD). 

La mutualisation de leurs moyens techniques, financiers et humains doit permettre l’établissement d’une « stratégie régionale commune autour de projets concrets ».

Mieux communiquer

Pour François-Thomas Bon, co-président de la commission technique du CIVB, l’objectif est « d’améliorer le transfert des connaissances issues des travaux de recherche financés par l'interprofession ». Les nouveaux associés promettent en effet d’amplifier la communication et la diffusion des résultats de leurs expérimentations.

Réuni en assemblée générale constitutive le jeudi 12 novembre, le Vinopôle s’est fixé une feuille de route organisée autour de 5 grands axes: le changement climatique et l’agro-écologie, la réduction des intrants, l’adaptation des profils produits aux nouvelles attentes des consommateurs, la durabilité économique des exploitations viticoles, et la formation des viticulteurs.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé