LE FIL

Traverser la crise

Succès du plan de relance viticole en Occitanie

Mercredi 25 novembre 2020 par Michèle Trévoux

La région Occitanie a choisi d'aider la viticulture à traverser la crise liée à la Covid-19 en finançant un plan dédié. Les entreprises régionales ont largement répondu présente.
La région Occitanie a choisi d'aider la viticulture à traverser la crise liée à la Covid-19 en finançant un plan dédié. Les entreprises régionales ont largement répondu présente. - crédit photo : DR
Le plan de relance viticole initié par la Région Occitanie a rencontré un beau succès auprès les acteurs de la filière. A l’issue du premier appel d’offre, les dossiers déposés dépassent de 2 M€ l’enveloppe initialement prévue.

Face à la crise sanitaire, les acteurs de la filière viticole d’Occitanie ne baissent pas les bras. Vignerons, coop et négoce ont massivement souscrits au plan de relance mis sur pied en mai dernier par la Région. Le montant des dossiers présentés au titre du premier appel à projet dont l’échéance était fixée au 31 octobre dépasse déjà la totalité de l’enveloppe prévue. Il n’y aura donc pas de deuxième appel à projet. Les opérations prévues par les entreprises pour relancer leurs ventes s’élèvent à 7,6 M€, alors qu’un quota de 5,5 M€ avait été programmé pour cet axe 1 du plan.

"La filière a la volonté d’investir"

Président des Vignerons indépendants d’Occitanie, Guy Jaubert se réjouit de cet engouement : « Cette initiative de la Région répond aux attentes des entreprises de notre filière. Bien que la période soit compliquée, le nombre de dossiers déposés et le montant des engagements prévus reflètent la volonté de la filière d’investir pour rebondir après cette crise ». Président de l’UEVM (syndicat du négoce), Gilles Galy est tout aussi satisfait : « Cette démarche a très bien fonctionné. Tout le monde a joué le jeu. L’UEVM a innové avec la mise en place d’opérations promotionnelles associant plusieurs entreprises de négoce, c’est une première », se félicite-t-il.

Dans les prochaines semaines, un pointage de tous les dossiers pré-qualifiés va être réalisé par les services de la Région pour vérifier si tous les critères sont bien respectés et affiner le montant global de l’enveloppe, qui pour le moment dépasse de 2 M€ le budget prévu. Une somme de 1 M€, initialement destinée aux interprofessions, a d’ores et déjà été ré-orientée vers les entreprises, qui constituaient l’axe prioritaire de ce plan, les interprofessions ayant donné leur accord.  Reste à trouver le complément pour que l’ensemble des opérations programmées puissent être réalisées.

15 M€ d’investissement commercial sur le 18 prochains mois

L’enveloppe se partage entre les trois métiers comme suit : les Vignerons indépendants représentent 51 % des dossiers pour un montant global de 2,3 M€, les coop 9% pour 1,1 M€, le négoce 30% pour 3,180 M€ et les projets collectifs 3% pour 965 000 €. En termes de répartition par interprofession, les dossiers gérés par Inter-Sud de France représentent la plus grosse enveloppe (5,565 M€), ceux suivis par IVSO (1,716 M€) et Inter-Rhône (375 000 €).

Au total, ce seront donc près de 15 M€ qui devraient être investis sur les 18 prochains mois pour relancer les ventes, la Région abondant pour la même somme les montants engagés par les entreprises.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé