LE FIL

Une nouvelle PAC verte

Vendredi 23 octobre 2020 par Marion Ivaldi

Les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne se sont mis d’accord ce mercredi 21 octobre sur une nouvelle PAC. Objectif affiché : mieux prendre en compte les défis environnementaux et climatiques. Avec une mesure phare : chaque Etat devra consacrer au moins 20 % des paiements directs à des programmes environnementaux. La viticulture est moins concernée que d’autres filières agricoles par les aides directes. Elle bénéficie en effet de son programme spécifique d’aides. Celui-ci devrait être maintenu dans la droite ligne de la politique existante depuis 2008. Avec une bonne nouvelle, celle de la prolongation du système des autorisations de plantation au-delà de 2030, qui semble être en bonne voie pour être retenue par l’Europe. La France aura à adapter son programme national d’aides aux probables réduction d’investissements et la possibilité réintroduire des mesures de gestion de l’offre : distillation et arrachage en tête. Dans ce continuum d’une politique européenne viticole très orientée sur la performance économique des exploitations, il est une question se pose. L’enjeu environnemental est-il suffisamment ? L’exemple est ainsi flagrant avec le programme d’aide à l’achat de matériel de pulvérisateurs performants. Le vignoble a besoin de soutien pour s’adapter et le dimensionnement de l’enveloppe peine à s’ajuster à cette demande…

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé