LE FIL

Super-premium

Château des Laurets crée une collection unique de flacons gravés

Vendredi 23 octobre 2020 par Colette Goinere

Feuilles de vignes, fils d’étain entrelacent le flacon, une référence au fil de fer et au travail de l’homme dans les vignes.
Feuilles de vignes, fils d’étain entrelacent le flacon, une référence au fil de fer et au travail de l’homme dans les vignes. - crédit photo : Edmond de Rothschild Heritage – photographe : Nicolas Buisson
Le château des Laurets lance une collection de flacons gravés et numérotés à la main. Une cuvée élaborée à partir des plus anciennes parcelles de merlot sur 4 ha, parmi les 40 ha que cette compte cette propriété implantée à Puisseguin, en Gironde.

« Nous voulons magnifier l’art et l’artisanat. La Sélection Parcellaire du château des Laurets 2015 est un des meilleurs exemples » pose Boris Bréau, directeur général de la Compagnie Vinicole (CVBER) branche vin de l’entité art de vivre d’Edmond de Rothschild. De fait, c’est une collection unique de flacons gravés et numérotés à la main de 36 magnums et 36 double-magnums Sélection Parcellaire Château des Laurets, Baron Edmond 2015, qui est mise en vente sur le site Epicerie en ligne Edmond de Rothschild au prix de 900 € TTC pour le magnum et 1900€ TTC pour le double-magnum.

Travail d'orfèvre

Dès son rachat en 2003, par Benjamin de Rothschild, la propriété de 40 ha de vignes, AOC Puisseguin Saint-Emilion, implantée sur un terroir jusqu’alors « sous exploité », va faire l’objet de tous les soins. Un vaste plan de restructuration tant à la vigne, dans les pratiques culturales qu’au chai est engagé. De même sur 4 ha de vignes, sur un terroir argilo calcaire, là où se trouvent les plus anciennes parcelles de merlot, (âge moyen 70 ans), une cuvée monocépage est élaborée.  Rien ne manque : travaux en vert, récolte manuelle à maturité optimale, double tri manuel (avant et après éraflage), élevage 16 mois en barriques. « Cette sélection parcellaire est la quintessence du château des Laurets » insiste Boris Bréau.

Pour la magnifier il a été fait appel au maitre verrier, Gilles Chabrier, graveur et sculpteur sur verre, membre des Grands Ateliers de France, maitre de la technique du sablage, lequel a travaillé sur 200 bouteilles magnums et double magnums remplis du millésime 2015. Résultat : feuilles de vignes, fils d’étain entrelacent le flacon, une référence au fil de fer et au travail de l’homme dans les vignes. Des œuvres d’art qui devraient séduire des collectionneurs d’Europe et d’Asie.  

Château des Laurets commercialise en moyenne 220 000 cols écoulés à 90% à l’export, en Europe aux États-Unis, au Canada et en Chine.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé