LE FIL

Un automne morose

Vendredi 25 septembre 2020 par Marion Ivaldi

Les mauvaises nouvelles sur la santé financière des entreprises commencent à faire l’actualité. Cogevi, Comexposium… Ces entreprises sont sans doute les premières d’une longue liste. La filière commence à s’engager dans la pente raide, dans le dur de la crise. Des entreprises se bagarrent pour rester en haut de la ligne de flottaison, comme Advini qui se dote d’un plan d’économies substantielles. Très discrètes pour l’instant, les caves particulières vont faire face aux charges sociales et fiscales alors que le marché s’annonce à nouveau très perturbé. La nouvelle fermeture des restaurants dans la majorité des grandes villes de France n’est pas faite pour offrir de la perspective. Et l’annulation des salons les uns après les autres tire un trait sur les maigres perspectives d’une commercialisation. L’automne se dessine véritablement morose.  Alors que l’acceptabilité sociale des mesures sanitaires commencent à décliner,  chacun comprend que l’épidémie ne sera peut-être pas jugulée à court terme, et que l’économie ne pourra être mise sous perfusion encore longtemps, il est essentiel peut-être d’appréhender la crise avec de nouvelles méthodes.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé