LE FIL

Tourisme d’après Covid

Succès de la boutique éphémère du syndicat des vignerons de Champagne

Mercredi 09 septembre 2020 par Aude Lutun

La boutique éphémère du Syndicat des vignerons de la Champagne n'a pas souffert de baisse de fréquentation cette année.
La boutique éphémère du Syndicat des vignerons de la Champagne n'a pas souffert de baisse de fréquentation cette année. - crédit photo : DR
La boutique éphémère de l’avenue de Champagne, à Epernay, a eu des résultats semblables à ceux de l’an dernier. Une bonne nouvelle dans le contexte touristique actuel.

Avec le Covid 19, la cinquième édition de la boutique éphémère des champagnes de vignerons aurait pu marquer le pas. Bonne surprise, les touristes et les amateurs de bulles ont répondu présents. Les ventes ont même légèrement progressé par rapport à 2019. C’est le syndicat général des vignerons de champagne (SGV) qui organise depuis cinq étés cette opération dans la cour de ses locaux, avenue de Champagne à Epernay. Cette boutique est ouverte tous les jours sauf le mardi du 1er juillet au 30 août. Les vignerons partenaires de l’opération se relayent pour tenir la boutique où sont présents leurs vins et pour commenter les dégustations.

Baisse des visiteurs étrangers

Cette année, les étrangers ont logiquement été un peu moins présents. Ils représentaient 80 % des visiteurs en 2019 contre 60 % cette année. Les pays les plus représentés sont la Belgique, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Allemagne puis l’Italie. 66,2 % des consommateurs avaient entre 25 et 45 ans, ce qui réjouit le SGV qui cherche à capter les millénials. Les plus de 55 ans ne représentent que 10.9 % des visiteurs. 81 % des ventes de coupe ou de bouteille ont été consommées sur place, et seulement 19 % ont été emportées. Au total, 1500 bouteilles auront été vendues, dont 69 % le week-end. Le samedi capitalise 29 % des ventes, suivi du dimanche (22 %), puis du vendredi (18 %). Le top 3 des meilleures journées de vente sont les samedis 29 août, 15 août et 1er août.

Les résultats de la boutique éphémère étaient surveillés de près au sein du SGV. Ils confirment la bonne tenue des ventes des vignerons depuis fin mai auprès de la clientèle particulière française et européenne. « Le maintien des ventes des champagnes de vignerons depuis la mi-mai montre qu’il n’y a pas de problème de désirabilité du champagne », commente Maxime Toubart, président du SGV. Un point positif dans un contexte morose, les lieux de consommation du champagne étant souvent fermés ou moins fréquentés.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé