LE FIL

Croissances externes

Bernard Magrez veut se diversifier dans la bière artisanale

Mercredi 09 septembre 2020 par Alexandre Abellan

Ayant commencé sa carrière avec les spiritueux du groupe William Pitters (porto Pitters, whisky William Peel…), Bernard Magrez se diversifie à nouveau en s’essayant à la bière.
Ayant commencé sa carrière avec les spiritueux du groupe William Pitters (porto Pitters, whisky William Peel…), Bernard Magrez se diversifie à nouveau en s’essayant à la bière. - crédit photo : DR
L’homme aux quarante châteaux compte s’associer à des brasseries, à des artistes et à des communicants pour développer l’une de ces gammes artisanales qui prend actuellement des parts de marché à ses propres vins.

En appelant à saint-Patrick après Saint-Vincent, Bernard Magrez va diversifier son portefeuille de produits, en y ajoutant des bières artisanales à sa gamme 100 % vin (grands crus classés de Bordeaux, vins du Sud et du Nouveau Monde viticole). « Nous nous rendons compte que les bières de spécialité prennent beaucoup de parts de marché aux vins auprès des jeunes consommateurs » note Sébastien Labat, chargé de mission au sein du groupe Bernard Magrez.

Pour regagner des positions en linéaires avec ses propres bières, Bernard Magrez cherche actuellement des partenaires dans la filière des brasseurs locaux. Portées par la mode du craft, « des centaines de brasseries artisanales ont été créées ces dernières années. Avec les difficultés actuelles, il existe des opportunités pour les aider et les intégrer à notre groupe » explique Sébastien Labat. N’ayant pas d’expérience brassicole, Bernard Magrez ne souhaite pas partir de zéro pour créer sa marque de bière, mais s’appuyer sur des brasseurs ayant une maîtrise technique.

Bières locales et marque nationale

Prenant actuellement des contacts, le groupe Bernard Magrez pourrait créer dans un premier temps un maillage de brasseries régionales dans le Sud-Ouest (Bordeaux, Pays-Basque, Landes…). Déjà planifiée, une deuxième phase de développement serait le lancement d’une bière au positionnement plus national. « Cela permettrait de répondre à une demande identifiée dans nos marchés export, notamment nos premières destinations la Chine et les Etats-Unis » rapporte Sébastien Labat, qui souligne que cette gamme tirera partie jouera la synergie avec le groupe Bernard Magrez sur les réseaux de commercialisation et de promotion*.

Si le nom de cette nouvelle marque de bières n’est pas encore arrêté, son packaging ne l’est pas non plus. Pour trouver une étiquette correspondant aux codes iconoclastes des bières crafts, le groupe Bernard Magrez a lancé un concours de création cet été (avec un premier prix de 2 000 € et la possibilité d’un partenariat pour d’autres étiquettes).

"Que l’étiquette respire le Sud-Ouest"

S’achevant ce 13 septembre, cette compétition graphique a déjà reçu une cinquantaine de candidatures. Les artistes et agences de communication ayant un mot d’ordre : « que l’étiquette respire le Sud-Ouest, les dunes, les embruns du Bassin d’Arcachon et de l'Océan... »

Ne communiquant pas de chiffres sur les volumes de ventes visés, le groupe Bernard Magrez pourrait lancer en décembre 2020 ou mars 2021, sa gamme de bières, selon l’aboutissement des partenariats en cours. A noter que Bernard Magrez ne sera pas la première figure bordelaise à s’essayer à la bière, le groupe Castel s’appuyant sur une forte activité brassicole en Afrique.

 

* : D’autres échanges sont envisageables, pour ajouter des vins dans de la bière, ou faciliter des passages de bières en fûts…

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé