LE FIL

Renouveau

Le Touraine Primeur n’est pas mort

Jeudi 05 mars 2020 par Ingrid Proust

Un temps arrêté, le concours des vins de Touraine primeurs doit revoir le jour.
Un temps arrêté, le concours des vins de Touraine primeurs doit revoir le jour. - crédit photo : Ingrid Proust
Plusieurs vignerons veulent ressusciter le concours officiel du Touraine Primeur. Une demande qui n’a pas été refusée par l’ODG Touraine, qui avait pourtant décidé en 2018 de ne plus communiquer sur ce vin.

« La qualité des Touraine Primeur est chaque année superbe. Ce sont des vins sympas que les consommateurs attendent et dont ils sont très satisfaits. J’en produis environ 30 hl que je commercialise en quelques semaines au caveau, en grande distribution et en restauration ». Pour Cédric Chollet, vigneron à Onzain (Loir-et-Cher), la décision de l’ODG Touraine de supprimer en 2018 le concours du Touraine Primeur et toute communication autour de ce vin a été un crève-cœur. Les producteurs élus à l’ODG avaient estimé à l’époque que les opérations autour de ce vin, produit seulement à quelques centaines d’hl, n’étaient « plus en cohérence avec la nouvelle stratégie de l’AOC » et que la mention « primeur » était devenue « de moins en moins valorisante ».

Mais l’horizon s’éclaircit pour le Touraine Primeur. En 2018 et 2019, une « sélection » de Touraine Primeur avec un jury avait été organisée par l’ancien directeur de la FAV 37 Guillaume Lapaque. Lequel avait été convoqué cet automne par la DGCCRF, qui lui a reproché de ne pas avoir respecté la réglementation. Cédric Chollet, Kevin Vigné, le directeur de la coopérative Le Cellier du Beaujardin à Bléré (Indre-et-Loire), et d’autres producteurs de primeur ont alors pris les choses en main.

Mise en place d'une cotisation spécifique

« Nous voulons un concours conforme à la réglementation et ne pas agir dans le dos de l’ODG Touraine. Nous avons demandé à l’ODG la création d’une cotisation spécifique de 3 €/hl pour nous permettre d’auto-financer un concours », explique Kevin Vigné. Et l’initiative fut bien accueillie…« Cette proposition a été acceptée sur le principe par le conseil d’administration, elle doit toutefois être actée lors de notre assemblée générale prévue cet été », indique Marie Refalo, directrice de l’ODG Touraine.

« Ce concours officiel mettra en lumière le Touraine Primeur et lancera la période de vente de cette cuvée qui se commercialise très bien localement et qui nous permet d’attirer aussi l’attention sur nos autres vins à l’approche des fêtes », souligne Kevin Vigné. Pour Cédric Chollet, le Touraine Primeur « sera ainsi un peu plus médiatisé dans la région face au Beaujolais Nouveau ».

Ingrid Proust

Jusqu’en 2017, l’ODG Touraine et Interloire organisaient chaque année un concours officiel de Touraine primeur, assorti d’animations locales.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé