LE FIL

Chevalière de luxe

5 000 euros l’alliage d'or 18 carats et de Cognac 50 ans

Jeudi 05 mars 2020 par Alexandre Abellan

La bague enchâsse une perle de 8 millimètres de diamètre.
La bague enchâsse une perle de 8 millimètres de diamètre. - crédit photo : DR
Contenant 0,2 millilitre d’eau-de-vie charentaise, la perle en verre soufflé de cette bague surmesure marque une nouvelle étape dans la quête de flacons d’exceptions.

Espérant que les amateurs de cognacs y trouvent bague à leur doigt, la maison charentaise A. de Fussigny et le joaillier bordelais Arvin Créations mettent en marché dix chevalières en or sertissant une perle en verre soufflé contenant quelques gouttes d’eau-de-vie de 1970. Réalisées sur mesure, ces bagues en or 18 carats contiennent 0,2 millilitre de Cognac cru Petite Champagne. Chaque exemplaire est commercialisé aux alentours de 5 000 euros l’unité. « Il est difficile de préciser son prix, car ce produit est personnalisable et proposé sur tous nos marchés à l’international (frais d’importation variables) » expliquent les cognacs A. de Fussigny.

Proposées à des clients triés sur le volet par les importateurs des cognacs A. de Fussigny ce début mars, ces dix chevalières n’ont pas encore d’acheteur connu. Chaque bague sera vendue avec un flacon de Petite Champagne 1970 (commercialisé 500 euros sans la bague).  Réalisant un chiffre d’affaires de 8,6 millions d’euros, le négociant A. de Fussigny commercialise annuellement 100 000 caisses de Cognac (essentiellement sur les marché américains, européens et russes).

Perles de vin

Fondée ce début 2020 par Fabrice et Magali Cocrelle à Eysines (banlieue bordelaise), la société Arvin Créations propose également des bijoux personnalisés contenant du vin. Le partenariat avec les cognacs A. de Fussigny représente sa première commande professionnelle, des créations ayant déjà été réalisées pour des particuliers depuis deux ans.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé