LE FIL

Alsace

Condamnation avec sursis dans l'affaire Albrecht

Vendredi 28 février 2020 par Christophe Reibel

Les 137 vendeurs de vrac et de raisins floués dans cette affaire pour une somme estimée à 7 M€ restent sur leur faim.
Les 137 vendeurs de vrac et de raisins floués dans cette affaire pour une somme estimée à 7 M€ restent sur leur faim. - crédit photo : CC0 Creative Commons
Jugé à Colmar en novembre 2019, le négociant Jean Albrecht a été condamné le 27 février à du sursis pour banqueroute et abus de bien social. La plupart des 137 vendeurs de vrac et de raisins ont été déboutés.

Le tribunal correctionnel de Colmar a reconnu Jean Albrecht, ex-PDG de la SA Lucien Albrecht, coupable d’avoir surévalué ses stocks de 2008 à 2011 et « sciemment » présenté des comptes inexacts de 2009 à 2012. Il a suivi en cela les réquisitions du procureur en le condamnant à trois ans de prison avec sursis et interdiction définitive de diriger et de gérer une société commerciale. Le commissaire aux comptes et l’expert-comptable ont également écopé de condamnation avec sursis. Les 137 vendeurs de vrac et de raisins floués dans cette affaire pour une somme estimée à 7 M€ restent sur leur faim. Leur demande de constitution de parties civile tribunal a été jugée irrecevable, excepté pour une poignée d’entre eux payés avec des chèques sans provision.

Appel possible

Si l’Association des viticulteurs d’Alsace se félicite que les responsabilités du négociant et des experts du chiffre aient été reconnues, elle déplore qu’il n’en a pas été de même avec « le réel préjudice » subi par les vendeurs de vrac et de raisins. Elle décidera lundi 2 mars de faire appel ou non de cette décision.

Dans tous les cas, Jean Albrecht n’en a pas fini avec la justice. Les juges attendent la remise d’un rapport financier définitif qui doivent leur permettre de statuer dans un second procès sur la vente (présumée à perte) de vin, à l’origine du préjudice subi par les viticulteurs. La dernière chance pour eux d’espérer pouvoir récupérer tout ou partie de leurs impayés.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé