LE FIL

Stratégie

Le CIVL engage une refonte identitaire des AOC du Languedoc

Mercredi 05 février 2020 par Robert Fages

Miren de Lorgeril, présidente du CIVL, entourée d’Alexandre They, vice-président, président du Syndicat des Vignerons indépendants de l’Aude et Christophe Bousquet, président du Syndicat du cru Clape.
Miren de Lorgeril, présidente du CIVL, entourée d’Alexandre They, vice-président, président du Syndicat des Vignerons indépendants de l’Aude et Christophe Bousquet, président du Syndicat du cru Clape. - crédit photo : Robert Fage
L'interprofession du Languedoc fait le point sur sa stratégie marketing pour 2020 et 2021. Objectif : réaliser un travail de fond sur le positionnement de l'offre en lien avec les tendances de consommation.

En ce début d’année 2020, Miren de Lorgeril, présidente du CIVL, entourée d’Alexandre They, vice-président, président du Syndicat des Vignerons indépendants de l’Aude et Christophe Bousquet, président du Syndicat du cru Clape a présenté l’économie des AOC du Languedoc et des IGP Sud de France avant d’exposer les orientations stratégiques pour 2020/2021.

Un travail de fond sur le positionnement

 « Nous allons rendre nos AOC et IGP plus visibles et crédibles en travaillant sur la notoriété, la lisibilité. Nous allons mettre en valeur nos avantages concurrentiels sur les tendances de fond actuelles comme par exemple le développement durable, terre de rosés, art de vivre » a-t-elle expliqué. Dans le cadre d’un plan d’actions pour l’année qui commence, le CIVL s’est fixé comme objectifs une refonte identitaire des AOC du Languedoc et un maintien de la visibilité des AOC et IGP sur leurs principaux marchés. Miren de Lorgeril précise : « Nous allons entamer un travail de fond sur notre positionnement et notre stratégie de communication transverse pour les vins AOC du Languedoc. On va également recentrer nos moyens sur les marchés prioritaires (France, Chine, Allemagne, Royaume Uni). Nous allons concentrer nos actions sur les cibles prescripteurs pour un effet levier maximal et poursuivre nos investissements sur quelques marchés à fort potentiel (Suède, Canada anglophone) ».

Forte augmentation de la commercialisation de rosé

Ce nouveau plan stratégique intervient à un moment charnière de l’économie des IG du Languedoc. En 10 ans, le bilan s’avère positif avec une commercialisation en hausse. Mais, l’offre a évolué. En 10 ans, les AOC du Languedoc ont muté vers le blanc (+38%) et le rosé (+71%).Le CIVL constate, en revanche, une baisse des rouges sur les entrées de gamme. Pour les blancs, l’export reste dynamique et pour les rosés la conjoncture est favorable En 2019, l’appellation Languedoc est devenue le socle des appellations du Languedoc-Roussillon. La valorisation du vrac est passé de 71,7 €/hl en 2008/2009 à 150,14 €/hl en 2018/2019. Toujours sur la même période 2009/2018, les circuits à forte valeur ajoutée se sont développés et les exportations ont doublé. La Chine, les Etats-Unis et le Royaume-Uni constitue le Top 3. L’AOC régionale Languedoc fait partie des 10 AOC les plus présentes chez les cavistes. Son taux de présence dans la restauration est de 54,3% (+27,3 points en 10 ans). Entre 2010 et 2019, le chiffre d’affaires commercialisé en hyper et super marché a augmenté de +25%. En 2019, les ventes en volumes se sont élevées à 158 millions d’euros contre 126 en 2010. Les prix moyens s’établissent à 6,25 € le col contre 4,81 € en 2010.

Et Miren de Lorgeril de conclure : « Le bassin du Languedoc-Roussillon a été très dynamique en 2019 en phase avec les attentes du marché. En AOC, on a constaté un maintien des prix, une bonne dynamique sur les blancs et les rosés et une offre haut de gamme adaptée et en croissance. En IGP, à noter le dynamisme des IGP de territoires en GMS et chez les cavistes ainsi qu’une forte dynamique sur les rosés et les blancs ». Et la présidente du CIVL de définir ensuite les orientations stratégiques pour 2020/2021

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé