LE FIL

Formation

Devenir spécialiste du vin et de l’hôtellerie

Mardi 15 octobre 2019 par Isabelle Bachelard
Article mis à jour le 16/10/2019 13:55:10

Achim Schmitt , Professeur et Doyen Associé de l’Ecole hôtelière de Lausanne.et Jérémy Cukierman Master of Wine et Directeur de la KEDGE Wine & Spirits Academy.ont présenté le programme sur le nouveau campus parisien de Kedge
Achim Schmitt , Professeur et Doyen Associé de l’Ecole hôtelière de Lausanne.et Jérémy Cukierman Master of Wine et Directeur de la KEDGE Wine & Spirits Academy.ont présenté le programme sur le nouveau campus parisien de Kedge - crédit photo : Isabelle Bachelard
KEDGE Business School et l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) ont officialisé leur partenariat le 3 octobre à Paris avec le lancement d’un nouveau programme délivrant un « Master of Science Wine & Hospitalité Management »

C’est sur le nouveau campus parisien de KEDGE Business School, situé dans le parc de Bercy, ancien haut lieu du vin de la capitale, qu’a été officialisé le 3 octobre le partenariat entre KEDGE Business School et l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) (annoncé en avril) avec la création d’un programme commun « Master of Science Wine & Hospitality Management ». Il s’agit d’une formation qui allie le vin à l’hôtellerie et la restauration, d’une durée d’un an et demi, dont six mois de stage en entreprise, qui sera donnée en anglais par des professeurs des deux institutions.

Le programme s’adresse aux titulaires d’un Bachelor (bac+3/4) qui ont acquis une expérience professionnelle de six mois minimum. Il comporte environ 500 heures d’enseignement, trois voyages d’étude de vignoble en France, Suisse et Piémont italien et procure 90 crédits européens ECTS (European Credits Transfer System). Le tout coûte 26 900 € mais KEDGE annonce un taux d’employabilité de 95% à ses diplômés, qui bénéficieront du double réseau des deux écoles, soit 90 000 anciens élèves dans le monde. Les candidatures sont reçues maintenant pour une rentrée en septembre 2020. Kedge a déjà reçu une dizaine de demandes pour les trente places disponibles.

Former des managers, pas des sommeliers

La formation se propose de répondre à la demande des professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et de l’oenotourisme, qui recherchent toujours des experts mais ont besoin qu’ils soient plus polyvalents, plus adaptables, plus prêts à répondre aux transformations rapides du marché, face à l’internationalisation, aux changements climatiques, à la montée des prix du vin, aux modifications du goût des consommateurs. Le lancement du programme s’est fait autour d’une table ronde qui réunissait le chef Jean-François Piège, le sommelier restaurateur Philippe Faure-Brac et Mauro Governato, directeur de l’hôtel Peninsula Paris. Ils ont évoqué l’important impact du vin sur le ticket moyen et le chiffre d’affaires d’un restaurant. Ils ont aussi rappelé que le client vient pour « se faire plaisir » et qu’il se rappellera ce qu’il a vécu, positif ou non, et le transmettra, y-compris sur les réseaux sociaux. D’où l’importance de l’humanité et de l’écoute « Les informations, tout le monde y a accès, les techniques de vente, elles s’apprennent, savoir écouter les gens et véhiculer une expérience est le primordial » résume Philippe Faure-Brac.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé