LE FIL

Veloutées et fruitées

Notes de dégustation de la rose du Clos Vougeot 2019

Lundi 10 juin 2019 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 11/06/2019 11:05:02

Si la première rose Clos Vougeot a été obtenu en 1984 par Georges Delbard, sa nouvelle version est née des soins de son petit-fils, Arnaud Delbard.
Si la première rose Clos Vougeot a été obtenu en 1984 par Georges Delbard, sa nouvelle version est née des soins de son petit-fils, Arnaud Delbard. - crédit photo : Pépinières et rosiers Delbard
Parrainée par la confrérie du Tastevin, la nouvelle variété de rosier du Clos Vougeot promet de donner un air de grand cru bourguignon à tout vignoble.

« Sa couleur riche rappelle l’aspect velouté de la robe des plus grands millésimes de l’appellation », son nez est teinté de « notes à la fois fruitées et florales » décrit un communiqué sur le Clos Vougeot millésime 2019. Mais il ne s’agit pas des notes de dégustation en avant-première de la prochaine cuvée du grand cru bourguignon, dont les vignes fleurissent tout juste. Il s’agit du descriptif sensoriel du nouveau rosier Clos Vougeot®.

A LIRE AUSSI

La chanson des Poilus
Le Clos Vougeot vous fait trinquer à la Madelon
Languedoc et Provence
Premières fleurs dans les vignes

Pierre angulaire de l’image d’Epinal du vignoble jardiné à la française, les fleurs de rosiers en bout de rangs sont à l’honneur du chapitre des roses, que tient chaque printemps la Confrérie des Chevaliers du Tastevin. Ce 25 mai au Clos Vougeot, le grand maître Vincent Barbier a donné aux roses la voix au chapitre, avec le baptême officiel du rosier Clos Vougeot® millésime 2019. Trente-cinq ans après la première obtention d’un rosier Clos Vougeot®, pour les cinquante ans de la confrérie du Tastevin, les pépinières familiales Delbard ont réalisé un nouveau rosier.

14,99 €/pied

Hybridé en 2006 et sélectionnée en 2007 à Malicorne (Allier), ce rosier buisson a pour mère l'Iceberg de Korbin et comme père la Crazy Two de Delstripi. Ce Clos Vougeot présente de « grandes fleurs d’un diamètre de près de 10 cm, ornées de plus de 60 pétales […] sur un très beau feuillage foncé et vernissé ». Sa commercialisation débutera pour les vendanges, cet automne, à un prix de 14,99 euros en racines nues.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé