LE FIL

Wine tech

Larraqué Vins International rachète la place de marché Actiwine

Lundi 13 mai 2019 par Colette Goinere

La place de marché est désormais entre les mais de LVI.
La place de marché est désormais entre les mais de LVI. - crédit photo : DR
Le groupe LVI, Larraqué Vins International, négociant et propriétaire de vignobles, à Saint André de Cubzac, en Gironde, affiche ses ambitions pour Actiwine, la place de marché, mise en redressement judiciaire, qu’il vient de racheter.

« Nous allons réorganiser Actiwine et la repositionner sur le B to B" annonce Pierre-Jean Larraqué, président du groupe LVI (Larraqué Vins International)  qui vient de racheter le 2 mai dernier, Actiwine, une place de marché sur le Web spécialisée dans la mise en  relation des viticulteurs et acheteurs professionnels. Créée en 2015 à Bordeaux, par trois associés  «  aguerris », notamment  un négociant en vin, et un ex responsable vin d’une enseigne de grande distribution, la start up propose une plateforme de vins mis en ligne , après avoir été dégustés par un comité  de dégustation.

Un service B to B

L’acheteur intéressé négocie directement avec le viticulteur. Actiwine se rémunérant en prenant une commission sur chaque vente  et se charge  des aspects administratifs et de la logistique. Très vite l’effectif gonfle à 12 salariés. Le site affiche un millier de références. Plusieurs  levées de fonds sont réalisées notamment auprès d’un investisseur espagnol à hauteur de 650 000 euros. L’équipe dirigeante a-t-elle manqué de rigueur dans sa gestion ?  En tout cas, les clignotants rouges s’allument.  Le 13 février 2019, Actiwine est placée en redressement judiciaire et ne compte plus que trois salariés.

250 000 euros investis

Très prochainement, la place de marché va être fermée pour être reconfigurée. Histoire de se donner toutes les chances de réussir Un investissement de 250 000 euros pour son développement est engagé Elle devrait être de nouveau opérationnelle  à l’automne prochain.  « Nous voulons fluidifier les relations  entre acheteurs  de  grande surfaces et du CHR. Fluidifier également le système administratif des commandes et du suivi. Et enfin nous allons porter les stocks habituellement assumés par les grandes surfaces » explique Pierre-Jean Larraqué. La place de marché devrait donc s’enrichir de nouveaux services : une offre de vins plus large sélectionnée rigoureusement par LVI permettant d’avoir des références de qualité avec un bon turn-over des bouteilles.

Une aide à l'achat

Le portefeuille existant de LVI tourne autour de 350 références. Mais le groupe espère bien attirer de très belles étiquettes et avoir dans son giron des Chapoutier, Guigal, Gérard Bertrand etc... Le site ergonomique devrait faire la part belle aux promos régulières autour d’évènements, sans oublier les offres du mois. Un système d’analyse pour les acheteurs est à l’étude. Il permettra d’avoir en un clic une vision des stocks, des références qui tournent le mieux, et celles qui patinent, une typologie des produits et des gammes de prix. Les commandes minimum devront atteindre le chiffre de 240 cols sauf que la possibilité sera donnée de surfer sur plusieurs références et de panacher carton par carton. Avec cette nouvelle place de marché, les  vingt-cinq commerciaux de LVI, pourraient  suivre plus facilement les acheteurs des grandes surfaces.

Deux enseignes (Intermarché à Paris ) et Carrefour Provencia ( 42 magasins dans la région de Haute Savoie) vont tester la  place de marché pendant plusieurs mois .

A l’automne prochain, les stocks d’Actiwine seront hébergés dans un entrepôt sur le site du siège du groupe en attendant que le nouvel entrepôt doté des dernières technologies en termes de logistique de 16 000 mètres carrés soit construit.  LVI devrait emménager dans de nouveaux locaux  d’ici deux ans.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé