LE FIL

"Maximum 2 verres/jour"

Les nouveaux repères français pour la consommation d’alcool

Mercredi 27 mars 2019 par Alexandre Abellan

« Je bois un peu tous les jours. Ma consommation est-elle un problème ? » pose Alcool Info Service sur son site.« Je bois un peu tous les jours. Ma consommation est-elle un problème ? » pose Alcool Info Service sur son site. - crédit photo : Alcool Info Service
Le ministère de la Santé lance une nouvelle campagne de prévention des comportements à risque, dévoilant des seuils de consommation à risque plus restrictifs que par le passé.

« Pour votre santé, l’alcool c’est maximum deux verres par jour et pas tous les jours » pose la dernière campagne de prévention du ministère de la Santé et de l’agence Santé publique France. Diffusé dans la presse, sur les réseaux sociaux, à la télévision et à la radio, depuis ce 26 mars et jusqu’au 14 avril prochain, ce message a pour but de « rappeler à chacun que la consommation d’alcool comporte des risques » explique un communiqué, qui précise « présenter les nouveaux repères de consommation à moindre risque ». Soit au « maximum 10 verres par semaine », au « maximum 2 verres par jour » et « des jours dans la semaine sans consommation ».

Ces seuils sont inspirés par « les travaux d’expertises » de l’Institut National du Cancer (INCa), qui est partie prenante de la campagne. Car « contrairement aux idées reçues, même pour de faibles consommations d’alcool, des risques pour la santé existent : cancers, hémorragies cérébrales, hypertension… » affirme Santé Publique France.

Grains de raison

Plus restrictifs que par le passé, ces repères vont intéresser la filière vin, dont la campagne de communication sur les repères de consommation responsable avait causé un tollé fin 2015. Reprenant à l’époque les chiffres officiels de Santé Publique France, Vin et Société définissait comme consommation raisonnée : « deux verres quotidiens pour les femmes, trois verres pour les hommes, quatre verres de manière très exceptionnelle et un jour d’abstinence par semaine ». Cette campagne des « grains de raison » avait été attaquée par les tenants de l’abstentionnisme, y voyant un détournement de leurs éléments de prévention des comportements à risque.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé