LE FIL

Agronomie

L'analyse de sol simplifiée et accessible

Jeudi 07 mars 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

L'analyse de sol vient compléter la gamme d'analyses de la SRDV.L'analyse de sol vient compléter la gamme d'analyses de la SRDV. - crédit photo : Creative Commons CC0
La Société de recherche et de développement viticole lance une nouvelle offre d’analyse du sol. Moins chère et plus rapide.

La Société de recherche et de développement viticole (SRDV) ajoute une pièce à la palette de ses services dédiés au suivi du développement du vignoble : l’analyse de sol. « « En 2011, nous lancions une analyse pétiolaire réinventée qui est devenue un outil de mesure clé pour mieux comprendre les relations entre la nutrition de la vigne et l’équilibre œnologique des moûts. En 2014, ce fut le tour de l’analyse de sarments d’élargir la vision de la dynamique nutritionnelle de la vigne et de ses réserves qui conditionnent le démarrage de la vigne au printemps  » explique Guillaume Desperrières, directeur général de la SRDV. Baptisée Oenosol, cette analyse de sol vient compléter l'offre de maîtrise agro-œnologique des vins en tenant compte des attentes du terrain : un prix compétitif (30 euros) et la rapidité (résultat sous 10 jours ouvrés maximum).

Analyser le sol en routine

Il s’agit en effet d’une analyse de sol qui ne fournit que les paramètres à suivre régulièrement et en complément de l’analyse pétiolaire. Seuls sont fournis la teneur en matière organique, l’azote, le C/N, le PH et le calcaire total. L’objectif est de donner à chacun la possibilité d’utiliser l’analyse de sols en routine, facilement, et régulièrement à des fréquences qui jusqu’ici n’ont pas été envisagées. Ainsi, de nouvelles applications seront rendues possibles, par une connaissance plus proche des paramètres essentiels des sols viticoles. L’analyse de sol et l’analyse pétiolaires sont très complémentaires. « L’analyse de sol classique seule peut conduire à des erreurs d’interprétation vis à vis des équilibres des vins. Il se peut qu’une analyse de sol présente une teneur faible en potassium mais que l’analyse pétiolaire montre une assimilation excessive de cet élément dans un profil œnologique précis. L’analyse de sol présente donc un intérêt mais l’analyse pétiolaire permet d'aboutir à une lecture plus fine de l'alimentation minérale de la vigne, en lien avec l’équilibre des vins » indique Guillaume Desperrières.

Nouvelle technique d'analyses

Pour rendre cette offre possible, la SRDV s’est tournée vers de nouvelles techniques d’analyses de laboratoire. Au lieu d’utiliser pour chaque paramètres étudiés une méthode spécifique d’analyse (ce qui implique notamment un temps de préparation de l’échantillon), la SRDV analyse le sol par une mesure de proche-infrarouge qui va quantifier chaque paramètre en une seule fois. Conséquence : la baisse du coût et la rapidité de réalisation. Guillaume Desperrières, « pour des analyses en routine, l'accréditation n’est pas forcément utile ». La SRDV annonce qu'elle proposera rapidement des analyses de sol plus complètes. D’ici avril, la proposition disponible pourra être complétée par la mesure du CEC et des éléments minéraux. Et cet été, la mesure de la granulométrie devrait être disponible.

Le concept d'agro-oenologie

La SRDV est une fililale des laboratoires Dubernet. Son activité s'inscrit dans le concept d'agro-oenologie que Marc Dubernet a détaillé durant le Salon de l'Agriculture 2019. Un concept à découvrir dans la vidéo, ci-dessous.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé