LE FIL

Infographies

La place des vins français sur le marché mondial des BIB

Mercredi 05 décembre 2018 par Alexandre Abellan

On passe du simple au triple entre le prix moyen des expéditions australiennes et celles françaises.On passe du simple au triple entre le prix moyen des expéditions australiennes et celles françaises. - crédit photo : Création Vitisphere avec Infogr.am
D’après les dernières statistiques, la France pèse pour 10 % des volumes et 17 % de la valeur des expéditions internationales de vins conditionnés en bag-in-box.

Les échanges mondiaux de vins conditionnés en bag-in-box de 2 à 10 litres se sont élevés à 4,3 millions d’hectolitres pour 588,9 millions euros de chiffre d’affaires sur l’année mobile s’achevant en juin 2018. Soit des hausses respectives de 4 % en volume et 9 % en valeur par rapport à l’année précédente selon les données douanières compilées par l’Observatoire Espagnol du Marché du Vin (OeMV). Suivis depuis 2017 par le code douanier 220422, les BIB ne cessent de se développer, pesant désormais pour 2 % des volumes et 4 % de la valeur des vins échangés dans le monde.

Comme le montrent les infographies ci-dessous, la France se positionne comme le premier pays exportateur de BIB en valeur (avec 99,5 millions €) et le en quatrième en termes de volumes (derrière l’Afrique du Sud, l’Australie et l’Allemagne). Les BIB français comptent globalement pour un sixième de la valeur et pour un dixième des volumes de BIB exportés dans le monde. Avec un prix moyen de 2,33 euros/litre, les BIB français sont mieux valorisés que la moyenne mondiale (1,37 €/l), mais sont dépassés par d’autres pays producteurs (3,61 €/l pour la Suisse, 3,12 €/l pour l’Autriche…) et réexportateurs (2,50 €/l pour les Pays-Bas…). En termes de parts de marché en valeur, le France est un acteur incontournable en Suisse (44 % des BIB importés), aux États-Unis (29 %), au Royaume-Uni (25 %)…

"Business florissant"

Face au développement de ce contenant, l’OeMV analyse « un business florissant pour les distributeurs dans les pays à la distribution forte : Allemagne, Danemark, Royaume-Uni, Finlande, Pays-Bas… Ce sont des opportunités de business que certains pays producteurs n’ont pas encore saisi (comme l’Espagne ou le Portugal). Il y a un grand business réalisé au sein de l’Union Européenne, alors que les pays producteurs de l’Hémisphère Sud concentrent leurs ventes en Amérique du Nord, avec certains pays présents en Allemagne (comme l’Australie), dans les pays scandinaves (Afrique du Sud et Chili) et le Royaume-Uni (Nouvelle-Zélande). »

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé