LE FIL

Journée noire

Château Giscours perd son propriétaire et un procès

Jeudi 21 juin 2018 par Alexandre Abellan

Suite à son rachat en 1995, le château Giscours a connu d’importants travaux de restructuration du vignoble et de rénovation des bâtiments.Suite à son rachat en 1995, le château Giscours a connu d’importants travaux de restructuration du vignoble et de rénovation des bâtiments. - crédit photo : Château Giscours
Entre la disparition d’Eric Albada Jelgersma et une lourde condamnation pour chaptalisation illégale, le cru classé médocain est soumis à rude épreuve.

Ce 21 juin sera marqué d’une pierre noire dans l’histoire du grand cru classé de Margaux. Son propriétaire hollandais, Eric Albada Jelgersma, vient de décéder en Suisse, tandis que le Tribunal Correctionnel de Bordeaux le condamnait, en tant que personne morale, pour une affaire de chaptalisation illicite à 200 000 euros d’amende et à la destruction des lots concernés (soit 397 hl).

Une seule de ces nouvelles aurait déjà été un coup dur, leur cumul leur donne un tour tragique. Mais dans deux communiqués consécutifs, la propriété se montre résolue à ne pas se laisser déstabiliser. Elle annonce ainsi que les trois enfants d’Eric Albada Jelgersma « poursuivront l’œuvre paternelle » et qu’elle se porte en appel pour faire reconnaître « une erreur humaine ». Le château s’appuyant sur l’Organisme de Défense et de Gestion de l’appellation Margaux pour retracer une faute dans la chaîne de transmission d’informations concernant l’interdiction de chaptaliser du merlot (cliquer ici pour en savoir plus).

Grands crus classés

L’investisseur néerlandais Eric Albada Jelgersma était un ancien magnat de la grande distribution en Europe du Nord (notamment Unigro en Belgique, mais aussi Super de Boer au Danemark…), il avait acquis le château Giscours en 1995, puis le château le Tertre en 1997. Il possédait aussi depuis 2004 un domaine italien, Caiarossa (IGP Toscane). Suite à un accident nautique, il ne pouvait plus se déplacer sans une chaise roulante. Ce qui ne l’empêchait pas de rester particulièrement impliqué dans le suivi de ses crus.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé