LE FIL

Bourgogne

Le vigneron Thiébault Huber nouveau président de la CAVB

Vendredi 04 mai 2018 par Juliette Cassagnes

Thiébault Huber est le nouveau président de la CAVB, il a été élu ce 3 mai 2018 par le conseil d'administrationThiébault Huber est le nouveau président de la CAVB, il a été élu ce 3 mai 2018 par le conseil d'administration - crédit photo : J Cassagnes
Thiébault Huber vient d'être élu pour trois ans à la tête de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne. Il succède à Jean-Michel Aubinel, qui en occupait la présidence depuis 6 ans.

Ce jeudi 3 mai 2018 avait lieu l'élection du président de la CAVB par le nouveau Conseil d'administration récemment élu lors de l'AG. C'est Thiébault Huber, vigneron de Meursault, qui a été choisi parmi les deux candidats déclarés, pour succéder à Jean-Michel Aubinel, arrivé au terme de son mandat. « C'est une chance et un honneur de représenter l'ensemble des vignerons de Bourgogne pendant 3 ans », a-t-il déclaré.

Préalablement à cette élection, il était membre du Conseil d'administration et occupait plusieurs mandats dans d'autres organismes dont il s'est « libéré » afin de se rendre plus disponible. « Si j'y suis allé, c'est parce que cela correspondait à une période professionnelle et personnelle où je pouvais le faire, et parce que je me suis senti soutenu et poussé par du monde », a-t-il expliqué.

Le souhait d'un retour à un climat apaisé

Agé de 47 ans, l'homme est à tête du domaine viticole « Huber-Verdereau », dans la Côte de Beaune, à Meursault (21), dont les 9 ha de vignes sont conduites en bio et biodynamie. Il transforme et commercialise l'ensemble de sa production, qui vont des 1ers crus aux appellations régionales (Bourgogne, Coteaux bourguignons, Hautes-Côtes, etc).

Le nouveau représentant des vignerons bourguignons a déclaré vouloir poursuivre le travail engagé sur les différents dossiers, notamment « les plus brûlants » comme les plantations de vignes à vins sans IG, la délimitation de l'appellation Bourgogne en Beaujolais, la construction des futures « Cités des vins » de Beaune, Mâcon et Chablis, censées ouvrir en 2021, la dématérialisation des procédures ou encore la maîtrise des prix du foncier et des fermages. Il s'est aussi dit attaché au retour d'un climat « plus apaisé au sein-même de sa famille et à travailler dans la cohérence et en fédération ».

Il sera accompagné dans sa mission de Jérôme Chevalier, président-adjoint, qui vient par ailleurs d'être réélu pour un nouveau mandat à la tête de l'Union des producteurs de vins de Mâcon. « Je compte aussi m'appuyer sur l'équipe, composée des 32 membres du Conseil administration, qui fixera les orientations et les priorités ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé