LE FIL

Languedoc

Les journalistes dégustent et s'enthousiasment pour les cépages résistants

Jeudi 19 avril 2018 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 23/04/2018 09:24:21

Petri Houweling, journaliste pour Perswijn : 'Je n’aurai pas présumé du fait que ce soit les Français qui s’intéressent à ces nouveaux cépages. Vous êtes plutôt connus pour ne pas aimer les changements !' Petri Houweling, journaliste pour Perswijn : 'Je n’aurai pas présumé du fait que ce soit les Français qui s’intéressent à ces nouveaux cépages. Vous êtes plutôt connus pour ne pas aimer les changements !' - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Lors de Terroirs et Millésimes en Languedoc et en Roussillon, une Master Class a fait découvrir à la presse les cépages résistants. La première impression est bonne !

Le 16 avril, les journalistes de Terroirs et Millésimes en Languedoc Roussillon ont assisté à une Master Class durant laquelle ils ont pu déguster 16 vins issus de cépages résistants. Après cette dégustation qui aura duré deux bonnes heures et suscité de nombreuses questions, Petri Houweling, journaliste néerlandaise pour Perswijn est enthousiaste. « Je n’aurai pas présumé du fait que ce soit les Français qui s’intéressent à ces nouveaux cépages. Vous êtes plutôt connus pour ne pas aimer les changements ! » s’amuse-t-elle. Pour Florent Leclercq, rédacteur l’agence de presse Com’Presse (Marmiton, Vie pratique Gou, cette dégustation est d’abord et « une découverte totale, c’est très intéressant de voir ce qui se prépare pour l’avenir ».

La dégustation a présenté six blancs (cinq variétés Bouquet et Floréal), trois rosés (variétés Bouquet) et sept rouges (six variétés Bouquet et Artaban). « Tous ces cépages ont été vinifiés par l’Inra avec un itinéraire technique de vinification standardisé sur les terroirs de La Clape » a insisté Jean-Louis Escudier, ancien président de l’Inra de Pech Rouge. « Ce sont les vignerons qui sauront choisir les variétés les mieux adaptés à leurs terroirs » a-t-il poursuivi.

" Je n’aurais jamais pensé que je dégustais des variétés qui n’avaient même pas de noms"

Au global, Petri Houweling explique « si on ne m’avait pas dit qu’il s’agit de cépages résistants, je n’aurais jamais pensé que je dégustais des variétés qui n’avaient même pas de noms ! ». Florent Leclercq a retenu quelques variétés prometteuses. « J’ai apprécié la G9 B, dont le parent est un muscat italia » précise-t-il.  Cette variété présente un faible degré en alcool (10,5°) et une forte teneur en glutathion, permettant de se passer de sulfitage. Si les rosés n’ont pas retenu son attention, les 3328-168 et 3328-306 (variété Bouquet, descendant du marselan) l’ont séduit. « Ces deux cépages donnent des vins équilibrés, avec une jolie matière, de la longueur en bouche » précise-t-il. Celui-ci n’est, en revanche, pas très convaincu par Floréal et Artaban qui sont « peu expressifs par rapport à d’autres vins de la sélection ». Ces deux variétés offrent toutefois de belles expressions dans d’autres itinéraires de vinification comme des dégustations antérieures ont pu le démontrer.

Ces variétés devront, au-delà des journalistes, séduire les consommateurs. Ont-ils une chance, surtout si ces cépages introduisent des nouveaux profils de vin ? « Il est toujours difficile d’accepter de nouveaux goûts. Mais, nous sommes obligés de nous y adapter car le monde change. La réalité est que les vins sans sulfites se développent, que le marché cherche des vins sans produits phytosanitaires. Du coup, les consommateurs seront obligés de s’adapter à ces nouveaux cépages. Il est certain que cela prendra du temps. Ce sera plus facile pour le grand public néerlandais qui achète des vins à moins de 7 euros que pour les connaisseurs » analyse Petri Houweling. Pour Florent Leclerq, difficile de changer les habitudes organoleptiques des Français. « Nous avons une culture du vin. Les consommateurs ont leurs habitudes, des références qu’il est difficile de prendre à rebrousse-poil ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé