LE FIL

En conditions contrôlées

Un test pour évaluer les biostimulants

Mercredi 21 février 2018 par Christelle Stef

Des chercheurs de l'UMR Agroécologie de Dijon ont développé un test en conditions contrôlées pour évaluer les biostimulantsDes chercheurs de l'UMR Agroécologie de Dijon ont développé un test en conditions contrôlées pour évaluer les biostimulants - crédit photo : C.S.
Des chercheurs bourguignons ont développé un outil qui permet de caractériser en conditions contrôlées, l’effet des biostimulants

Aujourd’hui les biostimulants sont à la mode. Mais ont-ils un réel effet sur la vigne ? Pour le savoir des chercheurs de l’UMR Agroécologie de Dijon (1) ont développé un test qui permet d’évaluer ces biostimulants en conditions contrôlées. « Cet outil permet de caractériser l’effet des biostimulants sur le développement racinaire et le développement végétatif de la vigne. On peut aussi réaliser des analyses complémentaires pour déterminer la teneur en chlorophylle, en phytohormones ou d’autres métabolites », précise Marielle Adrian, de l’université de Bourgogne.

Un point de départ

Ce test peut servir à vérifier l’effet d’un produit mis sur le marché mais surtout de cribler de nouveaux biostimulants. « Si on ne voit aucun effet en condition contrôlée, on peut supposer qu’il n’y en a pas non plus en plein champ. S’il a effectivement un effet en condition contrôlée, c’est un point de départ. Mais cela ne signifie pas à coup sûr qu’il est efficace en plein champ », explique la chercheuse.

La mise au point de ce test s’est faite dans le cadre de deux projets : FUI Iris+ et PARI.

(1) Cette unité regroupe des chercheurs de l’Inra, de l’université de Bourgogne, d’AgroSup Dijon. Elle collabore étroitement avec le CHU de Dijon et le CNRS

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé