LE FIL

Débauché par la concurrence

Le dauphin de Robert Parker quitte le Wine Advocate

Mercredi 22 novembre 2017 par Alexandre Abellan

Débauché par Antonio Galloni, Neal Martin l’avait rencontré en 2006, lorsqu’ils travaillaient tous deux pour le Wine Advocate fondé par Robert Parker.Débauché par Antonio Galloni, Neal Martin l’avait rencontré en 2006, lorsqu’ils travaillaient tous deux pour le Wine Advocate fondé par Robert Parker. - crédit photo : Vinous
Le critique anglais Neal Martin continuera de suivre les vignobles de Bordeaux et de Bourgogne, mais désormais pour le webmagazine Vinous, fondé par Antonio Galloni.

En février 2018, le critique anglais Neal Martin sera le nouveau rédacteur en chef du web magazine Vinous. Adoubé par le fameux dégustateur américain Robert Parker pour suivre les vins de Bordeaux et de Bourgogne dans le Wine Advocate*, le jeune critique passe clairement à l’ennemi. Le site Vinous a en effet été fondé en 2013 par le critique américain Antonio Galloni, qui a claqué la porte du Wine Advocate après que Robert Parker ait annoncé l’arrivée d’investisseurs de Singapour.

Ce brusque départ a irrité Robert Parker, poursuivant un temps son ancien employé (pour « rétention d’articles et notes de dégustation »). Nul doute qu’Antonio Galloni doit apprécier de débaucher le successeur désigné de Robert Parker pour les vignobles bordelais et bourguignons. D’autant plus que Robert Parker perd de nouveau un proche collaborateur alors qu’il vient d’annoncer l’entrée d’un nouvel actionnaire (le groupe Michelin).

Critiques multipolaires

Pour Vinous, Neal Martin couvrira les mêmes vignobles que pour le Wine Avocate : Afrique du Sud, Bordeaux, Bourgogne et Nouvelle-Zélande. Mais il ne sera pas le seul à noter ces vins, le site Vinous possédant déjà deux rédacteurs pour Bordeaux et la Bourgogne (respectivement Antonio Galloni et Steve Tanzer). Les critiques « écriront chacun des rapports séparés et indépendants sur les vins de Bordeaux (y compris en primeur) » et « s’adonneront au même exercice pour les vins de Bourgogne » précise un communiqué.

Si Robert Parker s'est désormais éclipsé de la scène, ses successeurs semblent avoir pris conscience qu'il en faudra plus d'un pour le remplacer. Ou du moins essayer d'avoir son influence incontestable.

 

* : Neal Martin Ayant repris les dégustations de Robert Parker à Bordeaux (depuis 2014 pour les primeurs et depuis 2016 pour les livrables*).
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé