Accueil / Commerce/Gestion / Castel signe pour trois ans

Contractualisation
Castel signe pour trois ans

Le n°1 français du vin propose à ses caves partenaires des contrats triennaux avec volumes garantis et prix fixes. Plusieurs d'entre elles viennent de signer.
Par Michèle Trévoux Le 09 novembre 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Castel signe pour trois ans
Avec l'engagement de Castel, la contractualisation risque de faire des émules dans le vignoble languedocien. - crédit photo : DR
L

es esprits seraient-ils mûrs en Languedoc pour la contractualisation pluriannuelle ? Apparemment. En effet, Castel fait une offre et les coopératives suivent. Ce négociant, est le premier à proposer des contrats sur trois ans avec des volumes garantis et des prix fixes sur trois ans.

« Cette année, il y a la crainte réciproque de se voir prendre des marchés par les Espagnols. Nous devons y répondre avec nos vins français. Et surtout, nous devons montrer que les marchés ne seront pas déstabilisés en 2018/2019 par la petite récolte 2017 », explique le négociant.

 Castel nous a fait des propositions raisonnables

Plusieurs caves coopératives ont d’ores et déjà accepté son offre. C’est le cas de l’Occitane dans le Biterrois. « Nous jouons la prudence. Les retiraisons ne sont guère dynamiques. Il ne faut pas que les prix s’emballent sinon nous allons encore perdre des marchés. Castel nous a fait des propositions raisonnables pour nos IGP Pays d’Oc : 80 €/hl de rosé, 85 €/hl pour le merlot rouge, 90 €/hl pour le cabernet-sauvignon rouge et sauvignon blanc, 100 €/hl pour le chardonnay. Avec ces prix et des volumes garantis sur trois ans, nous avons une meilleure visibilité. Le conseil d’administration a signé des deux mains », témoigne le président Martial Borie.

La cave de Ledenon dans le Gard fait également partie des signataires. « Nous avions déjà un contrat triennal avec Castel, mais sans prix fixe. Même si le prix du rosé paraît faible, le conseil d’administration a accepté l’offre car les prix sont très corrects pour les blancs et les rouges », confie la directrice Anne Ravanel. Gérard Bancillon, président de la cave de Bourdic, a lui aussi signé avec Castel.

D’autres metteurs en marché pourraient suivre. Cette contractualisation est soutenue par les responsables professionnels. InterOc, Coop de France et les Vignerons Indépendants du Languedoc-Roussillon, travaillent sur un projet de contrat pluriannuel interprofessionnel pour l’IGP Pays d’Oc.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé