Accueil / / Ouverture du premier diplôme de « responsable de la pépinière viticole »
Ouverture du premier diplôme de « responsable de la pépinière viticole »
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Rentrée 2017
Ouverture du premier diplôme de « responsable de la pépinière viticole »

Le projet de formation charentaise est quasiment finalisé. S'il est validé par l'État, il deviendrait le seul diplôme français dédié au métier de pépiniériste.
Par Alexandre Abellan Le 26 octobre 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Ouverture du premier diplôme de « responsable de la pépinière viticole »
Ayant une ambition nationale, la formation technique espère enrayer le déclin du nombre de pépiniéristes. De 4 000 recensés en 1980, ils ne sont plus que 953 en 2016. - crédit photo : FFPV
«

 Depuis maintenant 40 ans, il n’existe plus de formation diplômante spécifique à la pépinière » regrette Sébastien Julliard, enseignant à l'Institut de Formation de Richemont (MFR). Un état de fait qu’il espère bien voir changer dès la prochaine rentrée scolaire, avec le projet de lancer un diplôme de « responsable technique de la pépinière viticole ». Ce 20 octobre, Sébastien Julliard présentait lors du congrès de la Fédération Française de la Pépinière Viticole le programme quasiment finalisé de la formation.

Composé de six modules, l’enseignement balaiera aussi bien la biologie de la vigne que le cadre réglementaire, en passant par les pathologies viticoles et le discours technico-commercial, sans oublier l’ensemble des techniques propres à la pépinière. L'objectif est de former une quinzaine de candidats par an. Lle dispositif se place soit en poursuite d’études (pour les titulaires d’un bac pro ou BTS) ou en formation continue (reconversion professionnelle, etc.).

À certifier

Bien bordé (avec trois examens, 350 heures de cours,…), le projet de formation doit désormais passer devant la Commission Nationale de la Certification Professionnelle pour être validé. « Le travail est quasiment abouti, nous déposerons le dossier à la fin de l’année, avec l’objectif d’une première promotion pour la rentrée 2017 » précise Sébastien Julliard.

Si la formation est basée en Charente, à Cherves-Richemont, elle s'adresse à l’ensemble du vignoble national. Le projet est soutenu par l’Institut de Formation de Richemont (formations Bac Pro et BTS pour la vigne et le vin), le Conservatoire du Vignoble Charentais (dirigé par Sébastien Julliard) et le Syndicat des Pépiniéristes Viticoles de la Région du Cognac.

Premier ballon d’essai

A noter que cet enseignement doit compléter la formation à la pépinière qui a été lancée en 2013 à Richemont. Partageant les mêmes objectifs pédagogiques, elle est bien plus réduite avec 16 jours de formation (soit 128 heures de cours). A date, elle a reçu 28 personnes sur quatre promotions.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé