LE FIL

Xavier Planty

« À Sauternes, le débat sur la LGV n’est pas fini »

Lundi 06 juin 2016 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 09/06/2016 10:57:43

« Toutes les études ont été faites pour valider la décision prise par les pouvoirs publics » critique Xavier Planty.
« Toutes les études ont été faites pour valider la décision prise par les pouvoirs publics » critique Xavier Planty. - crédit photo : Château Guiraud
La déclaration d’utilité publique n’y fera rien, le syndicat viticole envisage un recours. Afin d’obtenir des études de terrain sur l’impact écologique des installations ferroviaires.

« Comme annoncé, la Déclaration d’Utilité Publique sur le projet de Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse-Dax est signée » a claironné ce 5 juin le secrétaire d’Etat en charge des Transports, Alain Vidalies, sur son compte Twitter. Avec la publication d’un décret au Journal Officiel, le Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest maintient donc son objectif d’ouvrir la ligne LGV Bordeaux-Toulouse en 2024 et Bordeaux-Dax en 2027.

Et c’est avec la même constance que les opposants à la LGV maintiennent leurs critiques. Notamment le syndicat viticole de Sauternes-Barsac, qui craint que les travaux d’aménagement de la LGV ne dérèglent le bioclimat de la vallée du Ciron, qui permet le bon développement de la pourriture noble. « Tant qu’il n’y aura pas une garantie écrite noir sur blanc sur l’absence de risque pour l’appellation Sauternes, le débat ne s’arrêtera pas » prévient fermement, Xavier Planty  le président de l’Organisme de Défense et de Gestion du Sauternes.

"Il ne faut pas imaginer que l’on va en rester là"

Co-propriétaire du château Guiraud, Xavier Planty se montre particulièrement affecté par l’apparente désinvolture du gouvernement, qui a balayé l’avis négatif de la commission enquête publique. « Cet avis n'était que consultatif. Et nous avons eu un avis favorable du Conseil d'État. Le gouvernement est légitime pour prendre cette décision » répond Alain Vidalies au Sud-Ouest.

Ne comptant pas en rester là, l’ODG Sauternes envisage désormais un recours devant le Conseil d’Etat. « Car nous n’avons toujours pas eu de réponse à notre question. Pouvez-vous nous assurer qu’il n’y aura aucune incidence climatologique ? » s’enflamme Xavier Planty. Il tacle au passage les études fournies par la SNCF, les jugeant essentiellement bibliographiques et sans approche de terrain. Et espère qu'en posant un recours, le vignoble puisse obtenir une étude concrète sur les effets bioclimatiques de la LGV.

A noter que ce 4 juin, Xavier Planty apportait son soutien aux associations anti-LGV, réunies lors d’une manifestation à Landiras. « Leur combat et le nôtre sont identiques » estime-t-il, car « en dehors de l’AOC, les enjeux écologiques sont hallucinants. La vallée du Ciron est un spot de biodiversité exceptionnel ». Preuve en est ci-dessous avec la vidéo sur ce patrimoine naturel, réalisée avec le soutien financier du château Guiraud.
 

 

Tags : Sauternes

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé