LE FIL

Fin d'une époque

Robert Parker ne notera plus les bordeaux livrables

Mardi 19 avril 2016 par Alexandre Abellan

Robert Parker achève de céder les notations bordelaises à Neal Martin, mais continuera de s’occuper des dégustations de vins en Californie du Nord (Napa et Sonoma).Robert Parker achève de céder les notations bordelaises à Neal Martin, mais continuera de s’occuper des dégustations de vins en Californie du Nord (Napa et Sonoma). - crédit photo : Robert Parker Wine Advocate
Après 38 ans de dégustations bordelaises, l’heure de la retraite semble proche pour l’influent critique américain. Il passe le relai à Neal Martin, en charge des primeurs depuis un an.

Une page se tourne pour la place de Bordeaux. A partir du premier mai, le critique Neal Martin aura à charge l’intégralité des dégustations de vins girondins pour le Wine Advocate. Le président-fondateur de la revue, Robert Parker Jr., lui transmet la dégustation des millésimes livrables, après lui avoir cédé celle des primeurs l’an passé. « J’ai toujours adoré la tâche que représente la dégustation en primeur chaque printemps, mais il est temps d’effectuer ce changement et de mettre en avant un plus jeune talent » a déclaré Robert Parker Jr. dans un communiqué.

La phase de transition est donc achevée, Bordeaux va définitivement devoir apprendre à vivre sans le poids, ou le coup de pouce, des notes de Robert Parker Jr. S’il n’y a plus un gourou pour donner les tendances sur un millésime, il faut désormais apprendre à vivre avec un ressenti collégial, dissonant à la marge, mais aux contours flous. « Ce n’est peut-être pas plus mal qu’il n’y ait plus une seule personne pour faire la pluie et le beau temps. Même si l’on peut regretter l’irremplaçable mémoire olfactive de Robert Parker, qui convoquait le passé pour analyser le présent » analysait le docteur Alain Reynaud, proche de Robert Parker, à l’occasion de la dernière semaine des primeurs.
 

Changement de génération

Fêtant ses 69 ans en juillet prochain, l’américain Robert Parker Jr. a commencé à réduire ses activités de dégustateurs après la vente du Wine Advocate, en décembre 2012, à des investisseurs de Singapour (où le siège de la revue, désormais 100 % en ligne, a été délocalisé). En 2013, Robert Parker avait  commencé par céder les dégustations en Côte du Rhône à son collaborateur Jeb Dunnuck, pour transmettre à Neal Martin celle des primeurs de Bordeaux en 2014.

Âgé de 45 ans, ce dernier habite Londres, d’où il suit pour le Wine Advocate les vignobles français de Bourgogne (incluant Beaujolais et Chablis) et de Sauternes (depuis 2008). Ainsi que les vins d’Afrique du Sud, d’Oregon et de Tokay. Pour Bordeaux, la publication de ses notes de trois semaines de dégustation des primeurs 2015 seront publiées le 29 avril. Il s’attellera ensuite à la dégustation verticale du millésime 2013, désormais livrable, et annonce se pencher ensuite sur le millésime 2006. « Je ne couvrirai pas que le haut du classement des grands vins. Bordeaux compte une multitude de châteaux et d’appellations moins connus qui produisent d’excellents vins offerts à un bon rapport qualité-prix » ajoute-t-il dans un communiqué.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé