LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Le vin sur le cœur

2015, année de solidarité viticole

Mardi 22 décembre 2015 par Alexandre Abellan

Visuel de la campagne de communication pour l'association 12 de Coeur, réalisée par Vin & Société
Visuel de la campagne de communication pour l'association 12 de Coeur, réalisée par Vin & Société - crédit photo : Vin & Société
Spontanés ou improvisés, les dons et ventes aux enchères caritatives ont ponctué l’année écoulée. Un témoignage de la mobilisation vigneronne pour les enjeux, et les épreuves, de société.

À l’échelle des bassins de production, les initiatives solidaires ne manquent pas, se multipliant avec l’arrivée des campagnes d’hiver en aide aux démunis. En novembre dernier, les dons de 147 châteaux de Bordeaux ont ainsi permis de récolter 71 000 euros au profit de la Banque Alimentaire de Gironde pour des investissements de fonctionnement. En décembre, le quatrième dîner de gala du Centre Vinicole-Champagne Nicolas Feuillatte a permis de dégager 25 000 € pour la Banque Alimentaire de la Marne (soit 10 000 repas). Et l’on pourrait multiplier les exemples d’entraide dans le vignoble.

"Pour la première fois les vignerons et négociants unis..."

Mais une seule initiative caritative s’est construite à l’échelle du vignoble national, celle de l’association 12 de Cœur. Cette première mobilisation s’est concrétisée en juin, sur l’impulsion de six membres fondateurs*, après des essais concluants en Bourgogne. Pour ses trois premières levées de fonds, l’association a décidé d’apporter son soutien aux Restos du Cœur. Après les chanteurs de variétés, ce sont les représentants des terroirs, vignerons comme négociants, qui ont été sollicités. Cinq cents opérateurs se sont mobilisés – sur un potentiel estimé de 80 000 donateurs –, tous réalisant un don équivalent au prix public TTC de douze bouteilles de leur meilleur vin (sur le site 12decoeur.com, de juin à septembre). Certains ont offert à la vente 5 000 bouteilles de vin (ce 24 octobre au village de Bercy). Cette collecte a récolté 200 000 euros, dont l’intégralité a été versée aux Restos du Cœur (soit la distribution de 200 000 repas). L’objectif de l’initiative est de s’inscrire dans la durée et, dès 2016, de collecter non seulement plus de fonds en mobilisant encore plus d’acteurs, mais de mettre en place d’autres ventes solidaires sur le territoire.

Réponse solidaire aux attentats

Actuellement, la vente caritative de vins la plus réputée reste, de loin, celle des Hospices de Beaune. Parrainée ce 15 novembre par la journaliste Claire Chazal et l’acteur Christophe Lambert, cette 155e vente a vu les records voler de nouveau en éclats, avec une rapidité déconcertante. Les 575 pièces du domaine ont dégagé 11,35 millions d’euros (contre 8 M€ en 2014, qui était le précédent record). Les enchères se sont envolées pour la pièce des Présidents, adjugée à elle seule 480 000 €, un nouveau record. Plus que l’élan habituel de solidarité pour les œuvres des Hospices (Hôtel Dieu, maison de retraite…) et d’associations caritatives pour la recherche médicale – cette année il s’agissait de l’Institut Curie et de la Fondation pour la recherche sur les accidents vasculaires cérébraux – ces résultats records sont une réponse directe à l’émotion des attentats de Paris. Deux jours après l’assassinat aveugle de 130 innocents, une partie des bénéfices de la vente a en effet été reversée à la Fondation d'aide aux victimes du terrorisme.

Une initiative aussi généreuse que spontanée a aussi été lancée par les 14 propriétaires de crus classés de Graves. Réunis pour leur dîner de fin des vendanges, le 14 novembre dernier, ils ont mis aux enchères 14 doubles-magnums de leurs crus. Un mois après les attentats, ils ont remis un chèque de 10 000 euros à la Fondation de France pour financer le programme « GiveForFrance, ensemble contre le terrorisme ».

Un même élan caritatif à l'international
La revue de presse du monde témoigne des fructueux accords entre vin et fraternité. En Afrique du Sud, la deuxième vente de vins aux enchères Cape Wine Auction a réuni 370 philanthropes et récolté 800 000 euros. Conséquences des incendies qui ont ravagé la Californie en septembre, trois syndicats viticoles du comté de Lake ont lancé la levée de fonds #LakeCountyRising. Ils ont récolté plus de 300 000 € pour venir en aide aux sinistrés. Et même les stars du vignoble mettent la main à la pâte, comme le critique Robert Parker qui a mis un dîner en sa compagnie aux enchères, au profit de l'American Heart Association (Association américaine de chirurgie cardiaque).

 

* Il s’agit du Bourguignon Aubert de Villaine (copropriétaire du domaine de la Romanée Conti), du Bordelais Jean-François Moueix (propriétaire de Petrus), du Bourguignon Michel Boss (PDG de l’agence Vinium Luxury Webdesign, à Beaune), du Champenois Jean-Claude Rouzaud (ex-président des champagnes Louis Roederer), du Rhodanien Jean-Pierre Perrin (copropriétaire du château Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape) et du Bourguignon Pierre-Henry Gagey (président de la maison Louis Jadot).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé