Accueil / Politique / Bassin Rhône-Provence : création d'un syndicat pour gérer les plantations des vins sans IG

Bassin Rhône-Provence : création d'un syndicat pour gérer les plantations des vins sans IG

Par Juliette Cassagnes Le 12 juin 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Bassin Rhône-Provence : création d'un syndicat pour gérer les plantations des vins sans IG
L

es vignerons indépendants et les viticulteurs coopérateurs du bassin de la Vallée du Rhône et de Provence ont décidé, « d'un commun accord », de créer ensemble un syndicat des vins sans IG. « C'est parce que nous étions obligés de le faire pour répondre à la réglementation, afin de pouvoir gérer les autorisations nouvelles qui seront données, justifie Joël Reynaud, président des vignerons coopérateurs de Vaucluse. Je ne suis personnellement pas très favorable au développement des vins sans IG, qui risque d'entraîner une délocalisation des vignobles vers vers les plaines au dépend des coteaux ...».

 

Le nouveau système d'autorisation de plantations donne en effet dorénavant la possibilité aux déclarants de récolte qui le souhaitent, d'en demander pour pouvoir produire des vins sans IG. La création de ce syndicat, dont les statuts seront déposés d'ici quelques jours, était donc nécessaire.

 

Le tout nouveau bureau de l'organisation est constitué d'un panel de quatre viticulteurs : deux coopérateurs et deux vignerons indépendants, provenant des départements du Var, de Vaucluse, de la Drôme et de l'Ardèche. Eric Lambert en sera le président, et Didier Simonini, le vice-président. « Nous voulons une structure légère, sans cotisation, car nous en avons déjà suffisamment !», insiste Joël Reynaud. Mais pour le moment, ils restent sans aucune idée du nombre de personnes qui pourraient être intéressées, ni des surfaces potentielles que cela pourrait représenter.

 

Avec la création de ce syndicat, chacun des trois catégories – IGP, AOP et vins sans IG – sera désormais représentées au Conseil de bassin Vallée du Rhône-Provence. Le représentant des vins sans IG n'aura en revanche pas le droit de vote, n'ayant obtenu que le poste de « personne qualifiée » au sein du Conseil.

[crédit photo: J Cassagnes]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé