LE FIL

Moeurs de salons

Vinipro esquive d'un mois la confrontation avec Vinisud 2016

Lundi 09 mars 2015 par Alexandre Abellan

Moeurs de salons : Vinipro esquive d'un mois la confrontation avec Vinisud 2016

Devant se tenir au lendemain de la prochaine Saint-Valentin, la deuxième édition du salon Bordeaux Vinipro Sud-Ouest avance d'un mois son ouverture, passant du 15-17 février au 17-19 janvier 2016. Un décalage qui tient lieu de stratégie d'évitement, afin d'esquiver une confrontation aussi épineuse qu'ouverte avec Vinisud. Ce début d'année, le salon international des vins méditerranéens a en effet annoncé son passage à un rythme annuel, ainsi que l'ouverture aux vins de Bordeaux (jusqu'à présent, seuls les vins du Sud-Ouest étaient officiellement admis) et l'avancée d'une semaine de son inauguration : passant du 22-24 février au très couru 15-17 février.

Une onde de choc dont la réplique est on ne peut plus ferme : « sans prendre le soin de nous prévenir, nos concurrents de Vinisud ont décidé de changer la date de leur salon en se calant sur celle de Vinipro. Et ils accueillent maintenant les vins de Bordeaux... Après vingt ans où ils ne voulaient pas les voir ! Si ce n'est pas de la provocation, je ne sait pas ce que c'est ! » tempête Eric Dulong, le président du salon Vinipro (et de Congrès et Expositions de Bordeaux). Si Vinisud pèse indéniablement sur la stratégie de Vinipro, l'inverse serait faux à en croire les organisateurs du salon montpelliérain. Administrateur d'Adhésion Group, Philippe Quichaud explique que les organisateurs de Vinisud ont avant tout cherché à s'éloigner du salon allemand Prowein et n'avaient pas d'autres fenêtres envisageables en février 2016 pour tenir salon.

Les jeux étant faits, Eric Dulong avertit d'ores et déjà que la place de Bordeaux a réagi fraîchement aux appels du pied de Vinisud. L'Agence Aquitaine de Promotion Agroalimentaire annonce ainsi mettre la priorité sur Vinipro, tandis que le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux a confirmé son soutien au salon qui doit devenir le complément régional de Vinexpo. La future grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes naissant le premier janvier 2016, le salon Vinipro ouvre également ses allées aux vins et spiritueux de la future grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : AOC Haut-Poitou, Armagnac, Cognac, Floc de Gascogne, Pineau des Charentes, Vins de Pays Charentais... Salon décalé, Vinipro se veut fonctionnel pour accueillir des produits de coeur de gamme et favoriser les affaires. Pour sa première édition, il avait bénéficié d'un succès d'estime, avec 6 000 visiteurs et 262 exposants au parc des expositions de Bordeaux. Etant (chronologiquement) le premier rendez-vous de la filière viticole en 2016, le salon a l'ambition d'accueillir 10 000 visiteurs et 650 exposants.

Si les opérateurs du vignoble ne se soucient aujourd'hui que de rejoindre Düsseldorf pour le salon Prowein (15-17 mars), leurs agendas annoncent déjà un début 2016 chargé. A Vinipro et Vinisud s'ajoutent en effet Millésime Bio (25 au 27 janvier) et le Salon des Vins de Loire (du premier au 3 février). En bon juge de paix, seule la loi de l'attraction des visiteurs internationaux permettra aux exposants d'arbitrer leurs budgets.

 

 

[Photo : « Hey, it's wine o'clock », performance à la craie lors du salon Vinipro 2014 (Alexandre Abellan/Vitisphere)]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé