Accueil / Viticulture / Cépages résistants : l'INAO réfléchit à l'innovation

La question taraude nombre de viticulteurs : les cépages résistants pourront-ils intégrer les cahier
Cépages résistants : l'INAO réfléchit à l'innovation

Par Marion Ivaldi Le 08 décembre 2014
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Cépages résistants : l'INAO réfléchit à l'innovation
«

 Tout n'est pas écrit dans le marbre. Il y a les usages mais le plus important c'est le respect des caractéristiques du produit » a indiqué l'INAO, lors de la conférence « Des racines de la vigne aux raisins de demain, quelles pistes de recherche pour quelles innovations ? », organisée le 3 décembre au salon Vinitech. La conférence, qui faisait le point sur l'innovation variétale, s'est évidement arrêtée sur la création des cépages résistants devant une salle remplie de vignerons curieux et courtois (salon Dionysud avait été le théâtre de tensions). Interpellé sur la question de l'introduction des cépages résistants dans les cahiers des charges lors des échanges et des questions en fin de conférence, l'Institut a donc adopté une position plutôt ouverte concernant ces cépages dont les premiers seront inscrits au catalogue national en 2016. « Nous réfléchissons à l'innovation. Par ailleurs, nous avons déjà accepté le caladoc ou le marsellan » rappelle l'Institut.

En revanche, la question de la typicité des futurs cépages résistants apparaît, pour l'INAO, primordiale. L'Institut incite les ODG à lancer des études sur leurs cépages emblématiques. Certaines appellations ont d'ailleurs déjà lancé des recherches. Bordeaux, la Provence et Cognac financent des programmes pour l'obtention de cépages résistants s'approchant de leurs cépages emblématiques.

Par ailleurs, l'INAO s'est inquiété des noms donnés aux cépages résistants. « Il y une certaine colère concernant des noms qui accolent à un nom de cépage connu un adjectif » a lancé l'INAO. Le problème est tel qu'il va d'ailleurs être traité à haut niveau. L'Organisation internationale de la vigne et du vin va en effet lancer une concertation sur les dénominations des nouvelles obtentions en vue d'aboutir à des règles internationales. L'OIV va également plancher sur l'importance du polygénisme des résistances.

Crédits photo : IVF

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé