Accueil / Viticulture / Taille, travail du sol, pulvé... les dernières nouveautés pour le vignoble en direct de Béziers !
Taille, travail du sol, pulvé... les dernières nouveautés pour le vignoble en direct de Béziers !
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Salon Dionysud
Taille, travail du sol, pulvé... les dernières nouveautés pour le vignoble en direct de Béziers !

Les allées du salon Dionysud livrent leurs lots de nouveaux outils, en premier lieu pour le travail du sol, la taille mécanique ou encore la pulvérisation. L'édition 2022 offre du concret !
Par Vincent Gobert Le 16 novembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Taille, travail du sol, pulvé... les dernières nouveautés pour le vignoble en direct de Béziers !
A l'instar de Cabrol qui présentait le nouveau pulvérisateur à panneaux récupérateurs de Saher, le salon Dionysud 2022 réserve quelques belles nouveautés - crédit photo : Vincent Gobert
A

grandi, le salon Dionysud qui se tient à Béziers du 15 au 17 novembre 2022 fournit quelques surprises à ses visiteurs. D'abord pour le travail du sol avec la naissance d'un nouveau fabricant de matériel dénommé GBI. Excroissance de la distribution Agri Occ, il propose un cadre à double attelage, à largeur variable et double tubes coulissants Fortis pour le travail intercep. Il y associe des outils d'autres marques comme des doubles petits disques émotteurs Braun et des doigts bineurs Kress. Compter environ 3 600 € HT le cadre nu. Ce nouveau constructeur montre aussi un châssis léger appelé Simplex pour des travaux plus souples tels que l'épamprage. Jamais deux sans trois : GBI présente aussi son premier décompacteur Céres. "Tout est fabriqué à Saint-Rémi de provence, explique Nicolas Guiroy, à la tête de la nouvelle société. Notre activité est née d'un besoin spécifique. S'en sont suivis des volumes importants de commande, c'est pourquoi nous avons créé GBI. Les statuts n'ont été posés que la semaine dernière". Juste à temps pour le salon !

Dans le hall opposé, c'est cette fois une société bien expérimentée qui présente de la nouveauté. Avec bientôt 70 ans d'expertise, Egretier dévoile son nouveau concept "L'Originale". Il s'agit simplement du cadre dépouillé et léger - dans les 250 kg - déjà connu pour le travail du sol intercep à effacement par parallélogramme qui reçoit le système d'alerte "maison" en cas d'obstacle : un capteur est installé sur chaque intercep ; il mesure une distance de sécurité et avertit du danger par un signal sonore. L'ensemble est commercialisé aux alentours de 15 000 €, poignées pour gestion des plantiers incluses. Le cadre est modulable et peut recevoir divers outils.

Terral et Ferrand améliorent leur tailleuse

Du côté de la taille mécanique, Terral installe le suivi de cordon par laser. Le constructeur a développé un boitier multicapteur. Six cellules sont chargées de guider la tête de taille par la détection du cordon et de la végétation. Avec deux saisons de tests à son actif, cette option entre en commercialisation pour environ 4 000 € HT. L'équipement de machines existantes est possible dès lors qu'elles n'ont pas plus de 3 ans d'ancienneté.

De son côté, Ferrand donne aussi un coup de jeune à sa machine "Taille minimale". Le constructeur audois appose une double régulation hydraulique au lieu d'un diviseur de débit. A la clé : le certitude d'un débit minimum réservé aux fonctions de réglages et au régime des disques de taille. Les raccords ont aussi été repositionnés et modifiés pour plus de praticité lors du changement d'outil. Le suivi de cordon a été reprogrammé. Cette électronique est maintenant assurée en interne. La poignée de contrôle est elle aussi revue dans le but de la rendre plus simple et ergonomique. Selon la marque, le prix ne subit pas de variation. 

Saher et Nicolas dans l'antidérive

La pulvérisation n'est pas en reste. Cabrol, qui distribue la marque spécialisée Saher, présente le nouvel équipement de ce constructeur espagnol (photo principale). Il s'agit d'un pulvérisateur semi-porté équipé de panneaux récupérateurs. L'outil traite deux rangs complets en jets portés confinés. A l'intérieur du panneau, chaque rampe comporte 6 buses à côté d'une goulotte verticale pour la ventilation de l'air. A l'arrière, la cuve de 1000 litres est trainée sur essieu boggie. Dans un autre hall, France Pulvé officialise la commercialisation de la rampe Precijet sur le TTZ2 de Nicolas. Ce flux tangentiel deux demi-rangs est homologué ZNT avec 66 % de réduction de dérive à l'aide de buses anti-dérive. Ces rampes sont à environ 5000 € HT en prix tarif. Plus anecdotique, on assiste au retour du "souffleur protecteur". Berthoud propose sa poudreuse Apolo 600 dans une version spéciale en série limitée et logotée à l'ancienne. Elle est repeinte en bleu foncé et gris. Son prix est baissé à 8 000 €. Avis aux fans ! 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé