Accueil / Viticulture / -14 % de glyphosate, -28 % de phytos CMR1 et +13 % de traitements bio et biocontrôles pour la ferme France
-14 % de glyphosate, -28 % de phytos CMR1 et +13 % de traitements bio et biocontrôles pour la ferme France
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Pratiques alternatives
-14 % de glyphosate, -28 % de phytos CMR1 et +13 % de traitements bio et biocontrôles pour la ferme France

Les dernières statistiques des achats français de substances actives témoignent du virage agroécologique pris par les agriculteurs en général, et les vignerons en particulier.
Par Alexandre Abellan Le 16 novembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
-14 % de glyphosate, -28 % de phytos CMR1 et +13 % de traitements bio et biocontrôles pour la ferme France
Indicateur de masse, la vente des phytos permet de chiffrer la réduction des traitements chimiques observée sur le terrain. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
D

’après les données 2021 de la Banque Nationale des Ventes des Distributeurs de Produits Phytopharmaceutiques (BNVD), les agriculteurs français ont acheté 43 103 tonnes de substances actives hors usage en agriculture bio et biocontrôle (+1 % par rapport à 2020) et 24 896 tonnes de substances actives utilisables en produits de biocontrôle et/ou en agriculture biologique (+13 % en un an). Des phytos également utilisés par les agriculteurs, et vignerons, conventionnels, pour substituer leurs traitements classiques dans une logique agroécologique. Soulignant que les phytos conventionnels restent stables, le ministère de l’Agriculture pointe le développement des traitements alternatifs dans un communiqué cherchant à promouvoir les effets du plan national de réduction des produits phytopharmaceutiques (Écophyto II+). Depuis le fort stockage de 2018 (et les faibles ventes de 2019), les achats de phytos auraient trouvé un nouveau plateau, aux alentours de 43 000 tonnes, en deçà des 40 à 60 000 tonnes/an des années 2009 à 2017.


Autre marqueur des nouvelles pratiques phytos pour les agriculteurs français, la chute des ventes de substances actives classées comme Cancérogènes, Mutagènes ou toxiques pour la Reproduction avérées ou supposées (CMR de catégorie 1). Les ventes de ces 14 molécules sont tombées à 47 tonnes en 2021, -28 % par rapport à 2020 et -95 % depuis 2016. Les substances actives classées comme Cancérogènes, Mutagènes ou toxiques pour la Reproduction suspectées (CMR2) voient leurs ventes se réduire moins rapidement, avec 7 992 tonnes achetées en 2021 (-4 %).

Glypho

Autre transition dans le même temps, « les ventes de glyphosate amorcent une baisse avec une diminution de 14 % entre 2020 et 2021, passant de 8 645 tonnes à 7 765 tonnes » indique le ministère de l’Agriculture. « La valeur 2021 est inférieure de 9 % à la moyenne observée sur les dix dernières années (8 546 tonnes) » ajoute le ministère de l’Écologie sur sa note. De quoi confirmer ce qui est visible dans les parcelles, notamment viticoles, avec la fin croissante du désherbage chimique pour le passage à un travail du sol.

 

Comme ces statistiques françaises de ventes de phytos ne précisent pas les cultures concernées, il est impossible de donner des chiffres spécifiques au vignoble.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé