Accueil / Viticulture / Vers une augmentation du prix des plants de vigne
Vers une augmentation du prix des plants de vigne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Congrès des pépiniéristes
Vers une augmentation du prix des plants de vigne

A l’occasion de son 19ème congrès annuel, qui s’est déroulé du 19 au 21 octobre à Chamonix, La Fédération française de la pépinière viticole a insisté sur la nécessité d’augmenter le prix des plants de vigne en 2023 pour compenser la hausse des coûts de production.
Par Christelle Stef Le 24 octobre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vers une augmentation du prix des plants de vigne
David Amblevert, président de la FFPV a insisté sur la nécessité d'augmenter le prix des plants de vigne lors de l'AG de la Fédération le 21 octobre - crédit photo : Christelle Stef
L

e prix des plants de vigne devrait augmenter en 2023. « Nos coûts de production augmentent très fortement ! Les charges de main d’oeuvre aussi, avec toujours la nécessité de valoriser au mieux l‘engagement de nos collaborateurs. Aujourd’hui nous en sommes tous convaincus, nous avons l’obligation de répercuter ces augmentations. Nous devons agir en professionnels responsables. Nous devons agir en professionnels soucieux de la pérennité de nos exploitations. Nous devons agir en professionnels courageux pour investir sans cesse sur les défis qui sont face à nous afin de répondre aux attentes viticoles. Chacun doit agir.  OUI un nouveau cap est à franchir sur la valeur de nos produits », a insisté David Amblevert, le président de la Fédération Française de la pépinière viticole dans le discours qu’il a prononcé lors de la 19 ème Assemblée Générale de la Fédération le 21 octobre à Chamonix en Haute-Savoie.

Une augmentation du coût de production de 20 %

Pierre-Denis Tourette, Secrétaire Général de la FFPV avait auparavant illustré par des chiffres : augmentation du SMIC de 10 % en 2 ans, augmentation du prix des greffons de 10 % en 2 ans, augmentation du prix des porte-greffes de 10 % en 2 ans, paraffine : +100 %, paillage : +30 %, sacs : + 40 %... Soit, une augmentation totale de 40 % en deux ans du coût des matières premières qui représentent 1/3 du coût d’un plant, et une augmentation de 10 % du coût de la main d’œuvre qui représente les 2/3 du coût d’un plant. Soit une augmentation du coût de production d’un plant de 20 % au total en deux ans. Et cela sans compter les augmentations récentes du coût des hydrocarbures qui vont se poursuivre, celui de l’électricité… « Je vous laisse calculer l’augmentation nécessaire pour compenser ces hausses de charge », a-t-il lancé à l’Assemblée…

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (3)
Lolo-Ito Le 25 octobre 2022 à 23:23:15
On les arrache, on touche la prime, puisse on les revend : c'est pas beau, ça ?
Signaler ce contenu comme inapproprié
P1103 Le 25 octobre 2022 à 10:48:49
Une hausse bien mérité quand on voit la contrainte climatique et administrative pour faire un plant de vigne. Pour ce qui est des échanges de plants entre professionnel, cela a toujours existé et tant que la viticulture ne commanderas pas ses plants 18 mois a l?avance, cela continuera. Impossible pour un pépiniériste de greffer de grosse quantité sans commandes en face, le jour où la demande baisse il n?y a plus qu?à fermer le rideau.
Signaler ce contenu comme inapproprié
fab bio Le 25 octobre 2022 à 06:27:50
Pourquoi pas, mais il faudrait pour chez certains pépiniériste une augmentation de la qualité en face. Aujourd'hui il y a 2 catégories: -les pépiniéristes qui aiment et qui font bien leur boulot et qui méritent une augmentation de prix. -Les marchands de greffes pour qui le seul but est de vendre des greffes coute que coute, peu importe la qualité, en trichant sur les lots, en faisant de l'achat revente, en vendant des plants traités à l'eau chaude que sur le papier. Ceux ci ne méritent pas d'augmentation de prix. La pépinière française devrait faire le ménage dans ses rangs et à ce moment là, les vignerons accepterons des greffes plus chers.
Signaler ce contenu comme inapproprié

© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé