Accueil / Viticulture / La cave de Lugny répertorie la faune et la flore sur 1 200 ha de vigne
La cave de Lugny répertorie la faune et la flore sur 1 200 ha de vigne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Projet XXL
La cave de Lugny répertorie la faune et la flore sur 1 200 ha de vigne

Pendant 6 mois, des experts de la biodiversité ont fait l’inventaire des toutes les espèces présentes dans le vignoble de la coopérative. Les adhérents recevront bientôt des conseils pour faire prospérer la faune et la flore et en faire profiter le grand public.
Par Marion Bazireau Le 13 octobre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La cave de Lugny répertorie la faune et la flore sur 1 200 ha de vigne
Pierre Aghetti lors de son inventaire pour la LPO Bourgogne-Franche-Comté. - crédit photo : Cave de Lugny
A

la cave de Lugny dans le Mâconnais, les 15 viticulteurs du groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE) Biodiv’Vigne voient le bout d’un ambitieux projet initié en fin d’année 2021 : inventorier la faune et la flore présentes sur les 1 260 hectares du vignoble.

Subventionné par la Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) l’interprofession des vins de Bourgogne (BIVB), et le fonds Verallia et Vignerons Engagés, le GIEE a dépêché des experts de la Ligue de protection des oiseaux, de la Société d’histoire naturelle d’Autun-Observatoire de la faune de Bourgogne (SHNA-OFAB) pour l’observation de la faune type reptiles, orthoptères, ou papillons, et du Conservatoire botanique national du Bassin parisien pour l’identification d’espèces végétales.

« Nos partenaires ont réalisé leurs dernières prospections la semaine dernière et nous attendons désormais leurs rendus, témoigne Alexia Planchat, technicienne viticole pour la coopérative. Ils ont suivi un protocole commun défini par le Conservatoires des espaces naturels et parcouru à différentes 49 mailles de 2 km² en considérant les parcelles de vigne et leurs environs ».

A côté des experts, vignerons, riverains et randonneurs ont été invités à participer à cet inventaire de grande envergure en renseignant leurs observations sur des bases de données en ligne.

Les résultats de cet état des lieux seront communiqués aux adhérents de la cave de Lugny dans les prochains mois.

Ruches, nichoirs, corridors écologiques…

Les techniciens leur décriront les zones exemplaires et les zones lacunaires et leur prodigueront des conseils pour faire prospérer la faune et la flore, que ce soit par la pose de ruches, de nichoirs, ou par la mise en place de corridors écologiques.

« Cet inventaire va donner un sens à leurs actions et les aiguiller vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement » se réjouit Laurianne Bouvier, nouvelle responsable du vignoble.

Pour sensibiliser le grand public, la cave de Lugny inaugurera un sentier de biodiversité au printemps. « Il partira de la boutique de vente et sillonnera un beau plateau boisé. Les randonneurs y découvriront de vieilles cabanes vigneronnes, de nombreux murs en pierre sèche préservés, refuges pour de nombreuses espèces, et de nombreux panneaux d’interprétation sur la biodiversité, notamment sur la présence de différents papillons, reptiles, plantes endémiques » décrit Agathe Pergasol, chef de produit, ajoutant qu’ils pourront en apprendre plus sur la vie du sol et les différentes expérimentations menées au vignoble, en collaboration avec la Chambre d’agriculture.

En parallèle, le GIEE Biodiv’Vigne poursuit des essais sur les couverts végétaux et va planter début 2023 plus de 600 mètres de haies.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé