Accueil / Gens du vin / L'amour, simple comme une rencontre dans les vignes ?
L'amour, simple comme une rencontre dans les vignes ?
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

"In real life"
L'amour, simple comme une rencontre dans les vignes ?

Après les sites de rencontres entre amateurs de vin, voici encore mieux : vendanger pour se rencontrer. Telle est l'initiative d'une vigneronne ligérienne qui a permis à 20 motivé(e)s de se côtoyer le temps d'une journée de vendanges, et partager bien plus qu'un coup de sécateur
Par Olivier Bazalge Le 17 septembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'amour, simple comme une rencontre dans les vignes ?
Les 20 vendangeurs qui se sont rencontrés aux côtés de Céine Avenet dans sa parcelle de Saint-Martin-le-Beau - crédit photo : Céline Avenet
«

 Tiens-moi la grappe »… pour ne plus jamais se la lâcher ? Telle pourrait être l’idée de fond de la vigneronne ligérienne Céline Avenet, qui a organisé le 10 septembre dernier la récolte d’une parcelle avec une équipe uniquement composée de vendangeurs désireux de rencontrer l’âme sœur. « L’idée est venue d’une amie, célibataire, venue vendanger l’an dernier. Elle s’était rapprochée d’un autre vendangeur grâce à ce contexte favorable à la rencontre. Nous nous sommes dit que ce serait sympa de proposer cette expérience à d’autres personnes, histoire de se rencontrer ‘dans la vraie vie’ plutôt que par l’intermédiaire d’une application, dans des conditions plus décontractées et conviviales qu’un 1er rendez-vous avec une personne qu’on ne connaît pas », déroule la trentenaire, exploitante de 10 ha de vignes à Saint-Martin-le-Beau et adhérente à la cave des producteurs de Montlouis-sur-Loire ( Maison Laudacius).

Par une simple promotion via les réseaux sociaux, la proposition a attiré nombre de candidatures pour les 20 places proposées cette année par la vigneronne. La presse locale a même relayé l’initiative pour donner encore plus de portée à l’évènement. Les demandes ont afflué. « Nous leur avons simplement demandé d’envoyer un mail pour cibler les profils et âges, afin de sélectionner des personnes de tranches d’âge compatibles », poursuit Céline Avenet. 10 hommes et 10 femmes de 35 à 60 ans ont ainsi pû se côtoyer pendant une grosse journée le 10 septembre pour récolter les raisins destinés à l’élaboration du pétillant naturel de maison Laudacius.

Belles rencontres

« Faute de personnes de leur âge, nous n’avons pu accueillir des personnes plus jeunes, alors que la majorité des participants se situait entre 35 et 45 ans et n’avait jamais fait les vendanges. Au-delà de l’idée de rencontres, ils se sont montrés très enthousiastes de pouvoir participer à la récolte », valide Céline Avenet, qui a fait appel à une amie pour gérer l’organisation alors qu’elle était déjà bien occupée dans ses vignes. Si la coupe des raisins n’a pas dépassé la mi-journée, la pause-café puis le déjeuner se sont largement étirés jusqu’au soir avec des participants peu enclins à quitter les lieux et les personnes rencontrées.

« Nous verrons bien mais on a déjà senti un rapprochement qui pourrait se concrétiser, mais les autres participants sont repartis avec des numéros de téléphone et au moins de belles amitiés naissantes », se réjouit la vigneronne, qui a laissé libre cours aux participants pour se placer dans les rangées et donner les ocups de sécateur. L’expérience sera certainement renouvelée l’an prochain, pourquoi pas dans une voire plusieurs autres propriétés, tant les participants se sont montrés enthousiastes de leur journée.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé