Accueil / Viticulture / ZNT, "la charte du bien vivre ensemble" adoptée pour les vignes de Bordeaux
ZNT, "la charte du bien vivre ensemble" adoptée pour les vignes de Bordeaux
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Zones de non traitement
ZNT, "la charte du bien vivre ensemble" adoptée pour les vignes de Bordeaux

Cette finalisation valide l'engagement des agriculteurs girondins à informer les riverains de leurs traitements, actant également leur volonté d'adapter et faire évoluer leurs pratiques.
Par Olivier Bazalge Le 03 août 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
ZNT,
La charte du bien vivre ensemble est approuvée par la préfète de Gironde - crédit photo : Alexandre Abellan
L

e 29 juillet, la chambre d’agriculture de Gironde a annoncé que la préfète de la Gironde, Fabienne Buccio, venait « d’adopter la charte du bien vivre ensemble en Gironde, sans modification, la considérant conforme au cadre réglementaire en vigueur », annonce un communiqué.

Suite à l’évolution du cadre réglementaire découlant de la décision du conseil d’Etat du 26 janvier 2021 et des décret et arrêté du 25 janvier 2022, la chambre d’agriculture de la Gironde avait élaboré un nouveau projet de charte en concertation avec l’ensemble des parties prenantes. « Cette nouvelle charte a été soumise à la préfète en mai dernier et, après consultation du public, la représentante de l’Etat a définitivement approuvé », poursuit un communiqué.

Riverains et travailleurs

Deux évolutions majeures marquent cette nouvelle mouture de la charte, « alors qu’il n’y avait pas de critique majeure quant à la 1ère version, c’est plus une adaptation à des cas de figure précis, comme l’information des personnes travaillant à côté des zones de traitement, et pas seulement les riverains en zone d’habitation », spécifie Jean-Louis Dubourg, président de la chambre d’agriculture de Gironde. C’est pour répondre à ce type de demande spécifique du nouveau cadre réglementaire que la nouvelle charte a été rédigée.

Par l’engagement dans cette charte, le monde agricole se doit de fournir directement l’information relative aux traitements « par des moyens tels que SMS, application Bien Vivre Ensemble (BVE 33) en libre accès sur smartphone, ou par le relais des communes… », explique le communiqué de la chambre d’agriculture de Gironde. « Sur la 1ère mouture rédigée il y a deux ans, nous n’avions pas mis cette application BVE33 comme moyen de communication, alors qu’elle est à présent disponible au téléchargement pour tous », reprend Jean-Louis Dubourg. Par géolocalisation, l’application indique immédiatement les traitements planifiés aux alentours.

Amélioration pour tous

« La charte est élaborée pour favoriser le dialogue entre agriculture et société, avec transparence, confiance et promotion d’une agriculture respectueuse de l’environnement », ajoute Jean-Louis Dubourg. Le président de la CA 33 insiste fortement sur cette volonté de « vivre ensemble et faire évoluer les pratiques dans la concertation ». Une expérimentation a ainsi été menée depuis l’an dernier dans le Blayais sur 3 parcelles, auxquelles s’ajoutent en 2022 trois nouvelles parcelles du Libournais. Ces six vignerons se sont montrés volontaires pour cette expérimentation au cours de laquelle ils sont accompagnés par les techniciens de la chambre dans les choix des produits et des itinéraires d’utilisation. « Nous n’avions pas prévu cette initiative au départ mais nous avons écouté les associations qui nous l’ont demandé et continuons à la développer. A terme, ces résultats permettront d’avoir un modèle pratique efficace et respectueux de la charte pour l’ensemble des viticulteurs girondins », soutient Jean-Louis Dubourg.

Les 28 signataires de la charte en Gironde sont la Chambre d’Agriculture de la Gironde, FNSEA de la Gironde, Jeunes Agriculteurs de la Gironde, Coordination Rurale, Fédération des Grands Vins de Bordeaux, Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, Fédération des Vignerons Indépendants de la Gironde, Fédération des Coopératives Vinicoles d'Aquitaine, Coop de France Nouvelle-Aquitaine, Association Technique Fruits et Légumes de la Gironde, Institut Français de la Vigne et du Vin Bordeaux Aquitaine, CUMA Gironde / Lot-et-Garonne, GRCETA, INVENIO, Fédération des Pépiniéristes Viticulteurs de Gironde et Sud-Ouest, Fédération Départementale de la Chasse, Entrepreneurs des territoires de Gironde, Fédération Nouvelle-Aquitaine du Syndicat National des entreprises de Service et Distribution du Machinisme Agricole, Association des Salariés Agricoles de Gironde, SGA33/CFDT, CFE CGC SNEEMA, Association des Maires de Gironde, Association des Maires Ruraux de Gironde, Parc Naturel Régional du Médoc, CFDT Interco 33, Fédération Familles Rurales de la Gironde, EPLEFPA Bordeaux Gironde, Association des Anciens Élèves du Lycée de Blanquefort.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
fab bio Le 03 août 2022 à 18:57:11
Une fois de plus la viticulture, sur proposition du syndicat majoritaire, donne le bâton pour se faire battre. Nous voulons juste travailler en paix sans avoir de compte à rendre à personne. La discussion avec les citadins n'est plus possible, il viennent habiter à la campagne: ils se plient aux lois de la campagne. Que leur style de vie de citadin reste en ville.Les élus ont fait des lotissements ou même des écoles par endroit au milieux des vignes et maintenant c'est aux vignerons de rendre des comptes et de montrer patte blanche. On se fout de nous!!!
Signaler ce contenu comme inapproprié
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé