Accueil / Politique / Les Vignerons Indépendants veulent 11 000 kg/ha pendant cinq ans en Champagne

Rendement et réserve
Les Vignerons Indépendants veulent 11 000 kg/ha pendant cinq ans en Champagne

Les vignerons indépendants champenois souhaitent avoir un rendement lissé sur cinq ans. Et 10 000 kg/ha de Réserve Individuelle dont 20 % tirable en bouteilles.
Par Aude Lutun Le 22 juin 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les Vignerons Indépendants veulent 11 000 kg/ha pendant cinq ans en Champagne
La fédération des VIF de Champagne a envoyé un courrier détaillant ses propositions au Syndicat des vignerons de Champagne, à l’Union des Maisons de Champagne et au Comité Champagne. - crédit photo : DR
S

ouhaitant apporter leur voix dans les décisions sur la fixation du rendement 2022, qui sera voté le 20 juillet par le comité exécutif du Comité Champagne, la fédération des Vignerons Indépendants de Champagne propose un rendement de 11 000 kg/ha tous les ans pendant cinq ans. « Notre objectif est de lisser les rendements pour éviter les décisions en dents de scie qui ne sont pas bonnes pour nos exploitations, précise Christine Sévillano, présidente de la fédération des VIF de Champagne. Cinq années, c’est la durée des études prévisionnelles quand on souhaite investir. Cela donne de la visibilité. C’est une position innovante de réfléchir sur cinq ans, il faut repenser le schéma ».

Rendement plancher

La fédération demande également à ce que le rendement annuel ne descende jamais sous les 10 000 kg/ha, « qui est le seuil de rentabilité d’un domaine viticole en Champagne ».

Sur le dossier de la Réserve Individuelle, les VIF voudraient que le plafond passe de 8 000 kg/ha à 10 000 kg/ha et que 20 % de la Réserve puisse être tirés en bouteilles. « La Réserve Individuelle ne doit pas être un outil économique mais bien un outil pour pallier aux aléas climatiques, poursuit Christine Sévillano. En six ans, depuis 2016, nous n’avons eu que deux belles récoltes, 2018 et 2020. Ces bouteilles tirées n’ont pas de visée spéculative. Nous prenons l’engagement moral qu’elles n’alimenteront pas le marché sur lattes ».

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé