Accueil / Gens du vin / L'inspecteur des Fraudes qui collectionnait les étiquettes de vin

Alsace
L'inspecteur des Fraudes qui collectionnait les étiquettes de vin

Tout au long de sa carrière, Gérard Barbier, inspecteur interrégional de la Répression des Fraudes, a réuni une impressionnante collection d’étiquettes. Sa famille vient d’en faire don au musée des vins d’Alsace.
Par Christophe Reibel Le 21 juin 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'inspecteur des Fraudes qui collectionnait les étiquettes de vin
L’équipe de travail de la confrérie Saint-Etienne qui a sélectionné la première exposition de la collection Barbier (en photo au centre). De g. à d. Pierre Ruhlmann, Francis Lichtlé, Cécile Bernhard, Jean-Louis Vézien et Jean-Paul Goulby. - crédit photo : Christophe Reibel
C

ombien y en a-t-il ? « Des milliers ! » s’exclame Cécile Bernhard, viticultrice et membre de l’équipe qui s’est penchée sur les planches d’étiquettes figurant dans une bonne quarantaine de classeurs soigneusement compilées par celui qui fut, à la fin de son parcours professionnel, expert vins auprès de la Commission de Bruxelles. Sa passion pour l’œnologie et le vin l’a fait rassembler, vraisemblablement depuis son adolescence, des étiquettes des vignobles du monde entier, de France et enfin d’Alsace où il a effectué la plus grande partie de sa carrière. Disparu en 2020, « Gérard Barbier était un fonctionnaire aux côtés des viticulteurs, jamais contre eux » aiment rappeler tous ceux qui l’ont côtoyé.

Un patrimoine unique

Un hommage lui est actuellement rendu sous la forme d’une première exposition d’environ 600 étiquettes. « Nous avons sélectionné des étiquettes originales émises par des domaines du nord au sud de l'Alsace. Elles peuvent associées à des événements comme la Libération de l’Alsace par le Général Leclerc, la statue de la Liberté, parfois à des timbres. Les plus anciennes présentées en ce moment datent de 1865. C’est un patrimoine unique » lance Cécile Bernhard.

Des expositions à thèmes

Cette exposition est visible tous les jours de semaine de 15 à 18 heures jusqu’au 24 juin au château de la confrérie Saint-Etienne à Kientzheim (Haut-Rhin) dont Gérard Barbier fut membre. De nouveaux tris doivent à l’avenir permettre d’en mettre d’autres sur pied à intervalles réguliers selon des thématiques à déterminer. L’équipe qui s’occupe du tri pense aux grands crus et à la route des vins d’Alsace ou encore au crémant ou aux sports.

 

 

La mention alsace ne figurait pas sur les étiquettes datant de la période 1865-1875. (Photo C. Reibel)

.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé