Accueil / Commerce/Gestion / Cinq conseils pour bien manager les saisonniers

Gestion du personnel
Cinq conseils pour bien manager les saisonniers

Constituer une équipe qui fonctionne bien tout au long de la saison est essentiel. Trois experts nous détaillent comment y parvenir.
Par Frédérique Ehrhard Le 28 avril 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
 Cinq conseils pour bien manager les saisonniers
Avant de démarrer une nouvelle tâche, n'hésitez pas à montrer aux saisonniers comment ils doivent s'y prendre en vous rendant avec eux dans une parcelle et en décomposant bien les gestes - crédit photo : Jean Michel Nossant
P
renez le temps de les accueillir

L’accueil, essentiel pour l’intégration des saisonniers, ne doit pas être délégué. « Présentez-leur votre domaine en racontant son histoire en quelques phrases. Soyez positif : c’est le moment de leur donner envie d’y travailler », recommande Nancy Wallart, formatrice et consultante en ressources humaines. « Expliquez-leur aussi quelle est l’utilité des tâches qu’ils vont avoir à réaliser. Cela donne du sens à leurs efforts et les aide à s’investir », ajoute Anne Tesson, consultante chez MDA Formance. Si ce n’est pas vous qui allez les encadrer, présentez-leur le chef d’équipe. Précisez que c’est lui qui va les accompagner, et qu’il sera là au quotidien pour répondre à leurs questions. Vous le légitimerez ainsi dans sa fonction.

Donnez-leur des points de repère

Prenez ensuite le temps, vous ou votre chef d’équipe, de leur donner des informations pratiques. « Précisez les horaires de travail, les temps de pause, le mode de transport jusqu’aux parcelles ainsi que le lieu où ils peuvent déjeuner », détaille Anne Tesson. Tout cela permettra aux saisonniers de se repérer et de se sentir plus en confiance pour démarrer le travail dans un contexte souvent nouveau pour eux.

Donnez-leur des informations sur le travail à venir. Cela les aidera à s’investir. « Avant d’embarquer l’équipe le matin dans le fourgon, prenez cinq minutes pour annoncer où vous allez et pour quoi faire. Et à la fin de la journée, faites un point rapide sur ce qui a été fait ou pas, en expliquant pourquoi. Si le travail presse et que vous devez leur demander de faire une heure de plus le lendemain, ils le comprendront mieux », relève Anne Tesson.

N’ayez pas peur de fixer des règles

Mieux vaut expliquer clairement les règles de fonctionnement en début de saison. Vous pourrez vous y référer par la suite s’il faut recadrer l’un des saisonniers. Des points concrets, comme la pause cigarette, l’usage du téléphone durant le travail ou la possibilité ou non de venir avec son chien, méritent d’être précisés. « Sans chercher à multiplier les règles, réfléchissez à ce qui est essentiel pour vous afin que la saison se déroule bien », note Cécile Lalaque, chargée de mission emploi à la chambre d’agriculture de l’Ardèche. Une fois ces règles posées, veillez à ce qu’elles soient respectées par tous, sans faire d’exception pour un saisonnier fidélisé, par exemple. « C’est important de maintenir l’équité au sein du groupe », souligne Anne Tesson.

Montrez le travail à faire

Avant de démarrer une nouvelle tâche, montrez aux saisonniers comment il faut s’y prendre en vous rendant dans une parcelle et en décomposant bien les gestes. « Expliquez-leur ce qui est important pour que le travail soit bien fait, en leur présentant des exemples de ce qui va ou de ce qui ne va pas, afin de leur donner des points de repère visuels », conseille Cécile Lalaque. Même si le travail est urgent, ne vous contentez pas de leur demander simplement s’ils ont bien compris. Prenez le temps de leur faire réaliser sur quelques ceps la tâche que vous venez de leur expliquer. « Ce n’est pas du temps perdu, au contraire. Vous pouvez ainsi vérifier ce que chacun a réellement compris, et apporter tout de suite des précisions si nécessaire », relève Anne Tesson.

Accordez-leur de l’attention

Les pauses offrent un moment favorable pour échanger avec vos saisonniers afin de mieux les connaître. « S’intéresser aux gens est une bonne façon de les motiver, souligne Anne Tesson. En le faisant, veillez à ne laisser personne de côté afin de créer une relation avec chacun. C’est important pour que le groupe fonctionne bien. »

Enfin, soignez la convivialité en amenant de temps en temps des viennoiseries ou du café au moment de la pause. « En fin de semaine, vous pouvez aussi prévoir de partager un repas. Cela contribue à souder l’équipe et à redémarrer du bon pied le lundi », suggère Nancy Wallart.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé