Accueil / Viticulture / Nouvelle alerte gel pour les vignobles septentrionaux
Nouvelle alerte gel pour les vignobles septentrionaux
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Week-end à risque
Nouvelle alerte gel pour les vignobles septentrionaux

Un flux d’air froid polaire va s’abattre sur la France samedi 9 et dimanche 10 avril. Les vignobles les plus à risque sont l’Alsace, la Champagne, le Jura, le Centre Val-de-Loire, la Bourgogne, et le Massif Central.
Par Marion Bazireau Le 08 avril 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Nouvelle alerte gel pour les vignobles septentrionaux
L'épisode de gel sera moins intense que celui de la semaine passée. - crédit photo : Frolight Systems
«

Les prévisions météorologiques Arpege indiquent la mise en place d’un flux d'air froid ce vendredi sur l'Europe de l'Ouest » indique l’équipe en charge de l’outil prédictif WeeFrost, de Weenat.

Ce flux d’air est a priori beaucoup moins intense que celui de la semaine dernière, mais suffisamment pour amener des températures négatives sur un grand quart Nord-Est de la France. Il arriverait par les Hauts de France samedi matin puis descendrait progressivement sur le Nord-Est, le Centre, et le Massif Central.

« Les températures attendues sont autour de -1°C sous abri sans prendre en compte les effets locaux. Les vignobles les plus à risque sont l’Alsace, la Champagne, le Jura, le Centre Val-de-Loire, la Bourgogne, et le Massif Central jusqu’à son extrémité sud ».

Pas au niveau du 4 avril

Le spécialiste de l’agrométéorologie Serge Zaka, chez ITK, confirme l’arrivée de la vague de froid sur Twitter. Il illustre l’épisode à venir avec une prévision étonnante à Paris. « A 16 heures, il ferait 5°C à la gare de Nord contre 15°C à Montparnasse quelques kilomètres plus au Sud ! Un temps agité et un contraste extrême avant le retour du gel en campagne ».

L'outil Prevent simule des pertes de 5 à 15% dans les vignes débourrées comme en arboriculture, « avec un maximum de 30% dans les bas-fonds ». Joint par téléphone ce 8 avril, Serge Zaka tient à rappeler que l'évènement est classique du printemps et qu'il ne doit donner lieu à aucun affolement. « Les valeurs attendues ne sont pas au niveau du 4 avril et nous seront sur un gel radiatif contre lequel il est relativement facile de lutter ». 

Les modèles européens et amériques donnent pour l'heure des scénarios trop différents pour savoir si les températures vont remonter très fort ou de manière plus mesurée dans les prochains jours.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
veroesm42 Le 08 avril 2022 à 14:28:59
Heureusement qu'on peu encore trouver du vin sur internet qui viens de cette zone la, perso je commande chez Vinsolite et il n'y a jamais eu de rupture de stock du au changement climatique sur mes commandes.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé