Accueil / Politique / Feu vert des vins alsaciens à l’irrigation sélective, au riesling sec et au VCI
Feu vert des vins alsaciens à l’irrigation sélective, au riesling sec et au VCI
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Résilience et lisibilité
Feu vert des vins alsaciens à l’irrigation sélective, au riesling sec et au VCI

En se prononçant sur le principe du VCI (volume complémentaire individuel), la possibilité d’irriguer certaines vignes et l’obligation d’abaisser le taux de sucre d’un riesling étiqueté comme « sec », le vignoble alsacien veut se donner des outils pour gérer des accidents climatiques et affirmer sa volonté d’augmenter la lisibilité des vins d’Alsace.
Par Christophe Reibel Le 16 mars 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Feu vert des vins alsaciens à l’irrigation sélective, au riesling sec et au VCI
Les délégués ont approuvé à la majorité la modification du cahier des charges qui n’interdirait plus l’irrigation dans le vignoble d’appellation alsacien. - crédit photo : Christophe Reibel
L

’assemblée générale de l’Association des viticulteurs d’Alsace (Ava) du 15 mars à Colmar a été ponctuée par trois votes. Deux ont donné lieu à des débats intenses, parfois enflammés, qui ont une nouvelle fois révélé les clivages qui divisent le vignoble. La possibilité de pouvoir opter pour un Volume Complémentaire Individuel (VCI) de 10 hl par cépage blanc (donc à l’exclusion du pinot noir) avec un stock maximum de 30 hl par exploitation a été unanimement approuvée. Cela n’a pas été le cas des deux autres sujets chauds de la réunion.

Supprimer du cahier des charges l’interdiction d’irriguer le vignoble est le premier. Le projet prévoit de l’autoriser sur des parcelles préalablement déclarées entre le 1er mai et le 15 août hors lieux-dits et grands crus en fixant des limites sans VCI de 12 000 kg/ha de raisins en crémant, 10 000 kg en blanc et 8 000 kg en rouge. « Le goutte à goutte est un moyen de maintenir la qualité de la vendange, de préserver le végétal » ont argumenté les partisans de cette solution. Ses détracteurs ont mis en garde contre le danger de dégradation de l’image commerciale des vins d’Alsace. Certains ont souhaité que l’on prenne le temps d’examiner d’autres solutions techniques ou au moins que l’on réduise la charge maximale autorisée de 30 à 40 % du rendement autorisé. La proposition a obtenu 63 voix pour, 35 contre et 11 abstentions. Elle ne pourra s’appliquer qu’après feu vert de l’Institut National de l'Origine de la Qualité (INAO) et nécessairement la mise en place d’équipements, le principal souci restant l’accès à l’eau dans maintes situations…

Lisibilité contre liberté

Le conseil d’administration de l’Ava proposait également aux délégués de se prononcer sur l’abaissement en production à 4 g/l du seuil de sucre résiduel à partir duquel un riesling générique, lieu-dit ou grand cru peut être étiqueté comme « sec » ou 9 g/l si l’acidité totale exprimée en grammes d’acide tartrique n’est pas inférieure de plus de 2 g à la teneur en sucre résiduel. Si cette disposition est validée par l’Inao, les vinificateurs ayant dans leur gamme des rieslings au-dessus de ce nouveau seuil ne pourront plus à terme revendiquer le cépage sur l’étiquette. Les vignerons indépendants du Synvira tout comme, à titre personnel Pierre Heydt-Trimbach, président du négoce, s’y sont opposés, revendiquant le maintien de cet « espace de liberté » et la conservation des valeurs actuelles inscrites dans le cahier des charges de l’appellation, soit 6 et 12 g/hl. Gilles Ehrhart, président de l’Ava, tout comme Serge Fleischer, directeur général d’Arthur Metz et du Conseil Interprofessionnel du Vin d'Alsace (Civa), ont plaidé pour un choix devant donner « plus de lisibilité » à l’acheteur quant au contenu des bouteilles. « En dispersant l’offre, nous dispersons le consommateur et les ventes. Le vignoble a assez de terroirs et de cépages autres que le riesling pour produire des vins moelleux » ont-ils affirmé. Ils ont été suivis par 78 votants, 34 votant contre et 7 s’abstenant.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé