Accueil / Viticulture / Des engrais minéraux produits sans émission de carbone
Des engrais minéraux produits sans émission de carbone
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Agriculture verte
Des engrais minéraux produits sans émission de carbone

Yara verdit sa production d’ammoniac. L’entreprise se passe du méthane en électrolysant l’eau avec de l’électricité verte pour en récupérer l’hydrogène et le marier à l’azote. Elle proposera bientôt ses engrais décarbonés aux agriculteurs et viticulteurs français.
Par Marion Bazireau Le 01 février 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Des engrais minéraux produits sans émission de carbone
Depuis 20 ans, Yara travaille sur le verdissement de la production d’ammoniac, responsable à elle seule d’1,5% des émissions mondiales de carbone. - crédit photo : Yara
«

Contrairement aux semences ou aux produits phytosanitaires, le secteur des engrais n’est pas connu pour être à la pointe de l’innovation » regrette Nicolas Broutin, président de Yara France. Il est pourtant un sujet sur lequel il pourrait bien prendre de l’avance : celui de la décarbonation.

Depuis 20 ans, Yara travaille sur le verdissement de la production d’ammoniac, responsable à elle seule d’1,5% des émissions mondiales de carbone. « Le vaporeformage du méthane dégage environ 2 tonnes de CO2 quand il produit 1 tonne d’ammoniac » reprend Nicolas Broutin.

Des usines 100 % décarbonées

Yara a réappris à se passer du méthane en électrolysant l’eau avec de l’électricité verte pour en récupérer l’hydrogène et le marier à l’azote, comme elle le faisait à sa création en 1905. « Nous avons réimplémenté ce process en Australie grâce à de l’énergie photovoltaïque, en Hollande avec des éoliennes, et en Norvège. D’ici 2028, ces trois usines seront même complètement décarbonées ».

Et l’entreprise se fixe l’objectif de décarboner 30 % des 9 millions de tonnes d’ammoniac qu’elle produit chaque année d’ici 2030. Yara vient également de signer avec Lantmännen, une des principales coopératives agricoles du Nord de l’Europe, son premier accord de commercialisation d’engrais décarbonés.

Bientôt en France

« Le marché de l’ammoniac vert d’origine garantie se développe très rapidement, particulièrement dans les zones à très grosse capacité de production d’énergie verte, comme au Moyen-Orient » assure Nicolas Broutin.

En France, les usines de Yara ne produisent pas d’ammoniac. « Mais nous importerons bientôt des engrais décarbonés » se réjouit le président.

Aujourd’hui, l’hydrogène vert coûte 4 fois plus cher que le gris, produit à partir d’énergie fossile. Les choses devraient changer par effet d’échelle. Et Yara promet de soutenir les agriculteurs à créer de la valeur.

Signe de sa volonté de proximité, l’entreprise aura pour la première fois son stand sur le salon international de l’agriculture (SIA) fin février.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé