Accueil / Gens du vin / Corrélation statistique entre vaccination covid et consommation de vin

États-Unis
Corrélation statistique entre vaccination covid et consommation de vin

Des statistiques américaines relient nettement le taux de vaccination contre le Covid-19 à la consommation de vin, témoignant d'un tropisme socio-politique et non d'un lien de causalité explique le chercheur à l'origine de ces données.
Par Alexandre Abellan Le 12 novembre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Corrélation statistique entre vaccination covid et consommation de vin
« Bien que non causale, la consommation de vin semble être un très bon prédicteur des taux de vaccination » analyse Karl Storchmann. - crédit photo : Ministère de la Santé
P

as de nouveaux débats sur les effets de la consommation de vin pour se protéger du coronavirus, mais un constat : « il existe une relation significativement positive entre la consommation de vin et les taux de vaccination contre le COVID-19 aux États-Unis (au niveau de chaque État) » explique l’économiste Karl Storchmann (New York University). Se basant sur des chiffres de consommation de vin en 2019 et de vaccination d’octobre 2021, le chercheur de l’Association Américaine des Économistes du Vin (AAWE) trouve un coefficient de détermination (R2) de 0,48 : « c'est-à-dire que la consommation de vin à elle seule explique 48 % des taux de vaccination au niveau de l'État. C'est étonnant » explique à Vitisphere Karl Storchmann, soulignant que la relation statistique n’est pas causale.

« Ça ne peut pas être causal, parce que cela voudrait dire que si je sers à quelqu’un une bouteille de vin, il se fait vacciner » explique l’économiste, ajoutant que « la consommation de vin n'est qu'un bon prédicteur, car elle est créée avec diverses variables causales ». D’après les études menées aux États-Unis, la consommation de vin est plus fortement reliée à des groupes sociaux plus éduqués, plus riches et plus démocrates que la moyenne (pour ne pas dire anti-Trump). Ainsi, d'après un sondage mené par Gallup en juillet 2021, les femmes boivent préférentiellement du vin (49 % de premier choix pour le vin chez les femmes, contre 15 % chez les hommes, préférant les bières et spiritueux), 41 % des consommateurs de vin ont un diplôme d’enseignement supérieur et 38 % habitent un foyer gagnant plus de 100 000 $ par an (soit 87 000 €/an).

Prévoir les taux de vaccination

« Tous ces éléments sont interconnectés : les consommateurs de vins tendent à être des femmes, plutôt âgées, diplômées… Ces personnes tendent à être vaccinées et à ne pas voter pour Donald Trump » résume Karl Storchmann, pour qui « on peut regarder la consommation de vin pour prévoir les taux de vaccination ».

 

Le graphique reliant les taux de vaccination à la consommaiton de vin dans les états américains, de la Virginie Occidentale à Wahsington DC. Image : AAWE.
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé