Accueil / Gens du vin / Boris Calmette passe le relais de la coopération occitane à Jean-Pierre Arcoutel

Présidence
Boris Calmette passe le relais de la coopération occitane à Jean-Pierre Arcoutel

Après 30 années d'engagement au sein de la coopération agricole régionale, Boris Calmette se retire et passe le flambeau à Jean-Pierre Arcoutel, éleveur et viticulteur lotois.
Par Michèle Trévoux Le 26 octobre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Boris Calmette passe le relais de la coopération occitane à Jean-Pierre Arcoutel
De gauche à droite Ludovic Roux, Jean-Pierre Arcoutel et Boris Calmette. - crédit photo : Michèle Trévoux
U

ne page se tourne pour Boris Calmette. Après avoir passé le témoin le 21 octobre à Joël Boueilh, à la présidence nationale de La Coopération Agricole – Vignerons de France, le lendemain, il cédait la présidence de la Coopération Agricole Occitanie à Jean-Pierre Arcoutel. En juillet dernier, Boris Calmette avait également passé la main à la présidence des Vignerons Montagnac Domitienne, désormais assurée par Nicolas Michel. « J’ai eu 62 ans en août dernier. J’ai toujours dit que je me retirerai à l’âge légal de la retraite. J’estime qu’il y a un temps pour tout, surtout dans le monde coopératif qui est une aventure collective », a-t-il confié le 22 octobre, à l’issue de sa passation de pouvoir. 

Le président des fusions

Boris Calmette avait rejoint la fédération héraultaise des caves coopératives en 1989. Durant son engagement, il a œuvré pour la transformation de cette structure syndicale, engageant d’abord la fusion entre les quatre entités départementales du Languedoc-Roussillon, puis conduisant la fusion avec Midi Pyrénées. « Cette structuration de la coopération agricole à l’échelle régionale nous donne plus de poids pour défendre l’ensemble des coopérateurs de la région » a-t-il défendu.

Cette transformation s’est accompagnée d’une modification des outils à disposition des adhérents, avec une société de service, des temps de réflexion stratégique, un accompagnement lors des fusions de coop ou encore la mise en place d’outils statistiques d’analyse du marché mondial du vin. Au chapitre des dossiers non aboutis, qu’il espère voir reprendre par son successeur, il cite l’Erasmus des administrateurs de coopératives, destiné plus particulièrement aux jeunes administrateurs, pour qu’ils puissent se former en découvrant comment fonctionnent les structures coopératives vinicoles dans d’autres pays européens.

Accroître la place des produits régionaux dans la GD

Originaire du Lot, Jean-Pierre Arcoutel est éleveur ovin et porcin à Rocamadour. Il est également viticulteur (en IGP Cotes du Lot) et producteur de noix. « Je prends la présidence mais le boulot je le connais. Depuis la fusion entre Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées en 2018, en tant que président délégué, je fonctionne en duo avec Boris Calmette », a-t-il précisé.

Il s’est fixé comme chantier prioritaire d’accroître la place des produits agro-alimentaires régionaux dans la grande distribution d’Occitanie. « Nous sommes la première région française pour les produits sous signe de qualité. Or nos produits régionaux représentent à peine 2 % de l’offre en GD. Nous allons travailler à la mise en avant de ces produits dans les linéaires », a-t-il annoncé.

Pour la viticulture, il continuera à s’appuyer sur Ludovic Roux, vice- président qui reste à la tête des Vignerons Coopérateur d’Occitanie.


 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé