LE FIL

Saint-Émilion

Les châteaux de Zhao Wei fonctionnent normalement malgré sa disgrâce en Chine

Mardi 31 août 2021 par Alexandre Abellan

Zhao Wei a été intronisée par la Jurade de Saint-Emilion en 2012.
Zhao Wei a été intronisée par la Jurade de Saint-Emilion en 2012. - crédit photo : Château Monlot
Alors que ses traces artistiques sont effacées de l’internet chinois, sans justification officielle, la vedette possédant quatre châteaux bordelais semble portée disparue.

Ambassadrice du vignoble bordelais avec ses quatre châteaux*, l’actrice chinoise Zhao Wei semble être désormais coupée au montage de ses succès télévisés et cinématographiques par les autorités chinoises. Depuis ce jeudi 26 août, Courrier International  rapporte que « plusieurs films et séries télévisées dans lesquels joue l’actrice avaient disparu de plateformes de streaming comme Tencent Video et iQiyi [et que] sur d’autres services de streaming, le nom de Zhao a été tout simplement effacé du générique ». Indiquant qu’une requête gouvernementale serait à l’origine de ces initiatives, Natalie Wang rapporte sur Vino Joy que « l'actrice milliardaire semble avoir été la dernière cible de la censure du gouvernement chinois [ciblant] les "célébrités se comportant mal", dont les délits vont de propos polémiques sur la Chine à de l’évasion fiscale ». Face aux incertitudes, des sites de vente de vin en ligne auraient retiré dans la précipitation les cuvées de l’actrice, dont le château Monlot à Saint-Émilion, avant de les remettre en ligne.

Confirmant que la carrière de Zhao Wei est en suspens, le château Monlot indique à Vitisphere attendre une annonce officielle du gouvernement chinois pour y voir clair. Pour le reste, « nos châteaux fonctionnent normalement, nous continuons notre travail, nos vins sont toujours disponibles sur les sites de vente en ligne en Chine » ajoute la propriété, qui précise que Zhao Wei n’est actuellement pas à Bordeaux. La localisation de l’actrice est actuellement inconnue, alimentant les rumeurs et spéculations (dont une sur son départ précipité en France).

Mises en retrait

Pour expliquer la disgrâce soudaine de Zhao Wei, Natalie Wang évoque les liens de l’actrice avec l’homme d’affaire Jack Ma, le fondateur du plus important site de vente en ligne au monde (AliBaba), qui s’est mis en retrait (à la suite de prises de position critiquant le régime chinois) et possède également des propriétés en Chine (dont l’innovant château de Sours).

 

 

* : Depuis 2011, la vedette chinoise a successivement acheté les châteaux Monlot (8 ha en AOC Saint-Émilion Grand Cru), Patarabet (9 ha en AOC Saint-Émilion), Senailhac (57 ha en Entre-Deux-Mers) et la Croix de la Roche (12 ha en AOC Fronsac et Bordeaux).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé