LE FIL

Promotion

Une boutique avenue de Champagne pour le Syndicat Général des Vignerons

Mercredi 14 juillet 2021 par Aude Lutun

Le lieu de vente et de rencontre s'inspire de la formule du Bar Ephèmére.
Le lieu de vente et de rencontre s'inspire de la formule du Bar Ephèmére. - crédit photo : Aude Lutun
Cent champagnes de vignerons sont proposés à la vente depuis le 12 juillet, date d’ouverture de la nouvelle boutique du SGV. L’objectif est avant tout promotionnel.

La nouvelle boutique du syndicat général des vignerons, baptisée « 19, avenue de Champagne », a été inaugurée le 8 juillet à Épernay. « Nous sommes heureux d’ouvrir une boutique sur les Champs Élysées de la Champagne, commente Maxime Toubart, le président du SGV. Elle montre la diversité des champagnes de vignerons ».

Avec un style classe et épuré, cet espace de 80 m2 présente cent cuvées de cent viticulteurs provenant de toutes les régions viticoles de la Champagne. Le prix de vente des bouteilles oscille de 20 à70 € TTC, pour une adhésion annuelle de 800 € HT pour chaque viticulteur. « Nous nous sommes inspirés du succès du Bar Ephémère, qui accueillait des touristes dans la cour du SGV pendant l’été, précise Clotilde Chauvet, membre du bureau du SGV en charge de la boutique. L’objectif est de mettre en avant plusieurs champagnes à tour de rôle, avec si possible la présence des viticulteurs pour animer la boutique ».

Pas d’objectif de ventes

« 4 500 bouteilles étaient commercialisées en deux mois et demi dans le Bar Ephémère, poursuit Clotilde Chauvet. Nous serions contents d’atteindre le cap des 10 000 cols vendus en 2021. Si le concept fonctionne, nous envisagerons de l’exporter dans quelques grandes villes françaises. Un tiers des références devrait être renouvelé chaque année ». Avec le Covid, les touristes qui représentaient 80 % des acheteurs du Bar Ephémère sont peu présents en Champagne, ce qui pourrait ralentir la montée en puissance de cette boutique. « Nous savons que le contexte n’est pas des plus favorables mais c’est important que les viticulteurs soient présents sur l’avenue de Champagne, conclut Maxime Toubart. C’est avant tout un outil de promotion et de formation à la dégustation. La rentabilité est visée à moyen terme ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé