Accueil / Commerce/Gestion / Le top des réseaux sociaux d'influence pour la filière vin

Marché français
Le top des réseaux sociaux d'influence pour la filière vin

Le dernier baromètre de l'agence SoWine fait le point sur la digitalisation des influences pour les consommateurs français, et des opportunités pour la communication vitivinicole.
Par Alexandre Abellan Le 03 mars 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le top des réseaux sociaux d'influence pour la filière vin
Le sondage est déclaratif, ce qui nécessite des précautions d’usage prévient Sylvain Dadé ce 2 mars. - crédit photo : Capture d'écran Linkedin (visioconférence 2 mars 2021)
D

’une édition du baromètre SoWine à l’autre, l’entourage reste la première source d’information des consommateurs pour leurs achats de vins souligne Sylvain Dadé, le co-fondateur de l’agence de communication. Un entourage à prendre dans sa dimension traditionnelle (amis, famille…), mais aussi numérique (réseaux sociaux) prévient le communiquant.

D’après l’étude menée avec Dynata en décembre 2020 (sur 1 005 Français représentatifs âgés de 18 à 65 ans), les réseaux sociaux font sans aucun doute partie du quotidien : 84 % des sondés utilisent la chaîne de vidéo en ligne Youtube et 83 % visitent la plateforme Facebook. Ces deux sites leader consolident leurs positionnements dominants avec des hausses de 1 point par rapport à 2019 rapporte Sylvain Dadé, ajoutant que 52 % des Français consultent quotidiennement ces deux plateformes. Face à ces mastodontes, d’autres plateformes montent en puissance : le réseau de partage d’images Instagram (52 % d’utilisateurs, +9 points), le réseau professionnel LinkedIn (45 % d’utilisateurs, +13 points) et le réseau de partages de vidéos TikTok (33 % d’utilisateurs, pour son entrée dans le sondage).

Followers/abonnés

Dans le paysage multimédia actuel, « les réseaux sociaux ont un rôle d’information : les plateformes permettent de créer des échanges avec ses proches et sont de nature à engager le suivi d’influenceurs, des personnalités publiques qui délivrent des conseils, déploient des lignes éditoriales » pose Sylvain Dadé. Le communiquant relève que la plateforme créant le plus d’engagements des abonnés auprès d’influenceur reste Instagram (pour 63 % des sondés), désormais talonné par Instagram (59 %).

En termes de thématiques privilégiés pour susciter l’engagement auprès d’un influenceurs, 41 % des sondés citent la gastronomie (+14 points), devant la musique (38 %), la mode (32 %), les voyages (32 %)… La thématique des influenceurs liés aux vins et spiritueux touche 28 % des sondés (+13 points).

Transformation en acte d’achat

Au-delà du constat, « la question majeure » posée par Sylvain Dadé brûle toutes les lèvres : « est-ce que les influenceurs influencent ? » D’après le sondage, 57 % des Français abonnés à un influenceur donnent une « grande importance » à ses conseils (+12 points). Un impact mesuré sur le comportement des acheteurs de vins réguliers (une à plusieurs fois par semaine) : « 50 % ont acheté un vin recommandé par les réseaux sociaux suivis. On va jusqu’à la transformation en acte d’achat » conclut Sylvain Dadé.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé